Mouvement de grève à la centrale électrique Poweo de Marchienne-au-Pont

À Marchienne-au-Pont, le personnel de la centrale électrique Poweo - Direct Énergie (qui fait partie du groupe Total) est en grève depuis hier, mardi, à 23h00. Un mouvement qui durera 24 heures pour réclamer une revalorisation salariale et le respect des conventions collectives sectorielles.

"Ils ne revendiquent rien de plus que ce à quoi ils ont droit en tant que travailleurs du secteur du gaz et de l’électricité. Des accords négociés depuis 2002", nous explique Romain Wijckmans, secrétaire fédéral FGTB du secteur Gazelco. "Mais la direction fait la sourde oreille et n’entend pas les multiples appels de la délégation locales et des travailleurs", poursuit-il.

La semaine dernière, le personnel avait déjà arrêté le travail pendant 24 heures, de mardi à mercredi. Mais, face au manque de dialogue, le personnel a décidé de débrayer à nouveau. "La direction n’entend pas revenir sur sa position. Donc les travailleurs ont décidé de mener un deuxième arrêt de travail aujourd’hui", précise Romain Wijckmans.

Le travail reprendra ce mercredi à 23h00. Le personnel n’exclut pas d’autres actions si le dialogue et la concertation avec la direction ne s’améliorent pas. En attendant, la sécurité du site est assurée. Un opérateur de conduite reste aux postes de commande avec, si nécessaire, le renfort d’un chef de poste pour stabiliser la centrale en cas d’incident.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK