Mouscron: bilan positif après trois mois d'ouverture du centre Marcel Marlier

Il y a trois mois, le centre d'interprétation Marcel Marlier, dessine-moi Martine ouvrait ses portes dans les dépendances du château des Comtes à Mouscron. En 3 mois, 1950 visiteurs s'y sont rendus. Pour la responsable, Maude Vancoppenolle, le bilan est positif.

En se lançant dans l'aventure du "musée Martine", Maude Vancoppenolle partait un peu dans le flou. Car en Belgique, il n'existe pas de musée de ce type. Mais le bilan est satisfaisant avec 1950 visiteurs en trois mois. Principalement des Mouscronnois, mais aussi des Tournaisiens, des Lessinois, des Coutraisiens, des Français du Nord. Certains viennent même de plus loin : d'un peu partout en Belgique, de Marseille, du... Canada ou encore d'Indonésie ! "C'est vrai que nous n'avions aucune idée du nombre de personnes que notre centre pouvait attirer. Nous sommes donc plutôt contents de ces chiffres", confie la jeune femme, responsable du centre consacré à Marcel Marlier, dessinateur né à Herseaux et "papa" de Martine.

Le public est essentiellement composé de familles. "Ce sont trois générations. Cela va des grands-parents qui sont nostalgiques et heureux de redécouvrir un monde qu'ils ont connu quand ils étaient petits, aux parents et aux enfants qui connaissent Martine sur d'autres supports comme les dessins animés ou la Nitendo DS."

L'univers de Martine est intemporel et c'est là que réside le succès du centre Marlier de Mouscron. "C'est un univers romantique, plein de poésie, avec de jolies valeurs. C'est cela qui plaît aux gens et c'est surtout ça qui permet à la collection de traverser autant d'années et d'avoir toujours autant de succès."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK