Mons : un projet pilote pour garder les seniors à domicile

Le projet "Bienveilleur" intègre un système de capteurs placés au domicile du senior. Des capteurs directement reliés à une application.
Le projet "Bienveilleur" intègre un système de capteurs placés au domicile du senior. Des capteurs directement reliés à une application. - © Denis Vanderbrugge

La Belgique va devoir faire face au défi de la vieillesse. Dans les prochaines années, les seniors seront de plus en plus nombreux. Et il n’est pas sûr que le nombre de places dans les maisons de repos suivent la même courbe ascendante. A Mons, un projet-pilote travaille sur une solution pour maintenir les seniors le plus longtemps possible à domicile. " Le Bienveilleur ", c’est le nom du projet, allie la technologie au domicile et l’accompagnement humain.

Le projet intègre un système technologique avec des capteurs placés à leur domicile. Ce système permet de détecter– sans caméra – un éventuel problème dans la maison. "Ces capteurs sont placés sur les portes, sur le frigo…, indique Grégory Lenoir, l’inventeur montois du système technologique. Ils enregistrent tous les mouvements. Ils les analysent et donnent l’alerte lorsqu’il y a une anomalie. Par exemple, lorsque la personne est descendue à la cave et qu’elle n’est pas remontée. Le système fonctionne également grâce à une application. A tout moment, les proches peuvent ainsi s’assurer que tout va bien."

Accompagner les aidants proches

Le projet "Bienveilleur" va cependant un pas plus loin. A côté de la technologie pour assurer la sécurité du senior, il vise aussi à accompagner les proches. "On se rend compte que ceux qu’on appelle les aidants proches ont parfois tendance à sombrer dans l’isolement, ajoute Nathalie Beauport, responsable du centre indépendant d’aide aux familles. On veut donc éviter qu’il ne s’essouffle en créant un réseau autour d’eux, en les mettant en contact avec d’autres aidants proches auxquels ils n’ont pas forcément pensé. "

Ce rôle de "bienveilleur" va être assuré par un professionnel dont le rôle sera de fédérer les forces vives autour du senior. Le projet est actuellement testé sur une dizaine de seniors et leur famille en région montoise. Si l'essai est concluant, il pourrait être étendu à d'autres. 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir