Mons: mobilisation pour aider un SDF... qui n'en était pas un

Le SDF habitait en réalité dans une maison avec sa compagne et recevait des allocations du CPAS
Le SDF habitait en réalité dans une maison avec sa compagne et recevait des allocations du CPAS - © JMSuarez

L'histoire de Steeve a été partagée des milliers de fois sur Facebook. C'est le quotidien La Province qui révélait l'histoire de ce Montois, sans domicile et repéré par un bon samaritain sur le parking d'Imagix. Ce passant lui avait offert à manger, et, diffusé sur les réseaux sociaux une video où Steeve racontait son histoire. Comment il s'était retrouvé à la rue après la mort de ses parents, comment il était prêt à travailler pour s'en sortir. En visionnant la video sur Facebook, des centaines de personnes s'en étaient émues. Ce jeune avait suscité une grande mobilisation... au point que l'une de ces personnes lui avait offert un relooking complet à lui et sa compagne, et même un travail. 

Mais Steeve ne s'est jamais présenté au rendez-vous. Et, entre-temps, ses parents se sont manifestés, selon La Province, qui explique aujourd'hui que l'histoire était fausse. Steeve, le SDF, s'appelait en réalité Steven. Il ne serait pas orphelin mais brouillé avec ses parents (sa mère envisagerait d'ailleurs de déposer plainte). Le jeune habiterait en réalité une maison à Ghlin et bénéficierait d'une allocation du CPAS.

Il raconte dans les colonnes du quotidien qu'il n'a pas pu accepter l'emploi qui lui était proposé à cause de ses problèmes de drogue. Et qu'il a affirmé que sa mère était morte, parce qu'elle "ne fait plus partie de sa vie".

Les personnes qui lui sont venues en aide se sentent aujourd'hui bernées. "Je suis tombé dans un piège", conclut le bon samaritain qui avait consacré du temps, de l'énergie et de l'argent à ce SDF qui l'avait tant ému.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK