Mons: le SDF au centre d'un élan de générosité était-il un imposteur?

Steeve faisait la manche près d'Imagix quand un inconnu s'est penché sur son cas, enclenchant une spirale positive et un véritable élan de générosité
Steeve faisait la manche près d'Imagix quand un inconnu s'est penché sur son cas, enclenchant une spirale positive et un véritable élan de générosité - © Google Maps

Avec la vague de froid qui touche le pays, on évoque souvent de la situation difficile des sans-abris. C'est une belle histoire que racontait le journal La Province le 2 mars dernier (2018): celle de Steeve, un jeune SDF qui semblait sur le point de s'en sortir, et cela, grâce à un élan de générosité.

Le quotidien racontait que, près du cinéma Imagix à Mons, un homme avait aperçu un sans-abri qui faisait la manche. Et il lui a alors proposé de l'inviter au Quick. Et puis il a lancé un appel sur Facebook pour venir en aide à Steeve, tombé dans la rue il y a un an et demi, après la mort de sa maman, racontaient les témoins.

L'appel est partagé un millier de fois... et il est entendu par le gérant d'un magasin de St Ghislain. Il propose à Steeve une douche, un repas, des vêtements neufs... et aussi un travail, comme manoeuvre dans le bâtiment. Un travail qui, pensait-on, pourrait donner l'occasion au jeune SDF de remonter doucement la pente de peut-être, sortir de la rue.

Mais voilà, le quotidien expliquera le mercredi 14 mars que le jeune était en réalité un imposteur, qui n'était ni dans la rue, ni orphelin. Selon Sudpresse, la famille (qui réside à la côte belge) s'est manifestée, révélant le caractère mythomane de l'individu. Steeve (qui s'appellerait en réalité Steven) ne se serait par ailleurs pas présenté à la proposition d'emploi qu'il avait reçue d'un patron de Boussu, lequel se sent aujourd'hui berné.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK