Mons: le Mundaneum tient à ses 6 kilomètres d'archives papier

Six kilomètres d'archives papier au Mundaneum
Six kilomètres d'archives papier au Mundaneum - © RTBF-Dufrane

Le Google du début 20ième siècle, le Mundaneum à Mons, ouvre ses portes spécialement ce jeudi et jusque dimanche. Grâce à une petite exposition, vous allez partir à la découverte d'un métier particulier... Celui d'archiviste!

Au Mundaneum, les archivistes doivent gérer et protéger 6 kilomètres d'archives papier et 12 millions de fiches qui répertorient la documentation. Un travail colossal.

Mais à l'heure de la numérisation, est-ce que ça a encore un sens de stocker autant de papier? Ne prend-on pas le risque que tout parte en fumée lors d'un potentiel incendie?

Jacques Gillen est historien de formation: "Le papier est sans doute plus pérenne que le numérique. Le problème, c'est vraiment le format des fichiers numériques. Ce format évolue sans cesse. Donc vous imaginez, si vous avez 6 kilomètres d'archives numérisées et que pour chaque fichier il faut le retransformer dans un nouveau format en fonction de l'évolution de l'informatique, c'est quelque chose de problématique sur le long terme. Il ne faut pas oublier que le papier tel qu'il est, c'est un patrimoine. On se doit de le conserver."

Archiviste... Un travail sans fin

6 kilomètres de papiers qui sont stockés et protégés depuis 20 ans au Mundaneum à Mons... Mais le travail n'est toujours pas terminé!
C'est ce qu'explique la chargée de communication du Mundaneum, Fleur Sizaire: "20 ans après, il y a toujours du travail. Je pense qu'il y en a même pour les 20 prochaines années. On a encore des caisses à ouvrir, des documents à comprendre, à restaurer, à indexer... Le travail ne finira pas de si tôt."

Tout ce travail d'archiviste est à découvrir dès aujourd'hui jusque dimanche au Mundaneum à Mons.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK