Mons : il faudra détruire le Dali de cinq mètres sur sept

Saint-Georges et le dragon : la toile de 5m sur 7 devra être détruite. Si vous avez une idée, venez la proposer
Saint-Georges et le dragon : la toile de 5m sur 7 devra être détruite. Si vous avez une idée, venez la proposer - © M.delporte

C’est la déception pour les organisateurs de l'expo Dali à l'église Saint-Nicolas, rue d’Havré à Mons. Pas du tout par ce que l’expo ne rencontre pas de succès, c’est même tout le contraire qui se passe. En deux semaines et demie, elle a accueilli plus de 2500 visiteurs.

Un succès inespéré et une grosse surprise

Ce qui chagrine Michel Niezen, le propriétaire de la majortié des lithographies et xylographies exposées, c'est qu'il va devoir détruire la pièce maîtresse de l'expo, une immense bâche de cinq mètres sur sept. Elle représente Saint-Georges et le dragon et s’impose dans le chœur de l’église.

C’est une toile qui a été réalisée spécifiquement pour l'expo, avec autorisation de la fondation gala-Dali. "Quand on est propriétaire de l’œuvre, on a le droit de l’exposer par contre " explique Michel Niezen, propriétaire des œuvres exposées et organisateur de l’expo avec sa société "GEOLAS", "on n’est pas propriétaire de l’image, cette image reste la propriété des ayants-droits, des successeurs de l’artiste et quand on veut la reproduire il faut faire une demande. Nous avons fait la demande et nous avons payé les droits inhérents, soit 645 euros, nous avons reçu hier l’autorisation avec comme obligation impérative, que le treize juillet, c'est-à-dire le lendemain de la fin de l’exposition, qu’on détruise l’œuvre et qu’on envoie la preuve de la destruction".

Si vous avez une idée, venez

C’est la stupéfaction pour le comité organisateur qui ne s’attendait pas du tout à cette clause de destruction, et qui s’interroge toujours sur le motif qui a poussé la Fondation Gala-Dali à introduire cette clause. "Ce n’est pas fréquent, mais ça arrive, alors pour permettre à un maximum de visiteurs de voir une dernière fois cette représentation nous proposerons une nocturne jusqu’à 20 heures vendredi. Nous cherchons aussi une solution pour détruire intelligemment  cette œuvre et ne pas la réduire en lambeaux avec un cutter. Il y a peut-être moyen de faire quelque chose avec cette œuvre et je lance un appel aux prochains visiteurs, s’ils ont une idée, qu’il la donne aux membres de l’équipe qui organisent les entrées, nous la noterons et si l'idée est bonne, nous tenterons de la mettre en pratique "

L'expo Dali "Chevaux et chevaliers" est accessible jusqu'au dimanche 12 juillet à l'église Saint-Nicolas. Une nocturne sera donc organisée vendredi jusqu'à 20h00.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK