Mons remet un avis préalable favorable au projet de géothermie au parc des Urusulines

Mons dit OUI au projet de géothermie...
Mons dit OUI au projet de géothermie... - © Tous droits réservés

Le "oui" de la ville date du 19 mars dernier, et il est passé quasi inaperçu avec la crise du coronavirus et les mesures de confinement. Le journal La Dernière Heure nous apprend ce matin que Mons a remis un avis préalable favorable sur le projet de géothermie à la porte de Nimy, dans le parc des Ursulines.

C’est à cet endroit que l’intercommunale IDEA envisage de forer deux puits de 2500 m de profondeur pour pomper l’eau chaude présente dans les sous-sols. IDEA envisage d’installer une centrale dans le parc pour alimenter notamment l’hôpital voisin Ambroise Paré.

L’enquête publique est terminée. Il y a eu de nombreuses réclamations. Un comité de riverains s’oppose au projet. Ils craignent les risques et les nuisances d’une centrale géothermique à deux pas des habitations de la petite ceinture.

"Les inquiétudes des riverains ont été entendues et figurent dans l’enquête publique” explique l’échevin de l’Urbanisme Maxime Pourtois à La Dernière Heure. Un échevin rassuré par "les informations fournies par l’IDEA et l’UMons, deux partenaires publics qui ont une expertise importante, nous avons pu être rassurés sur les craintes qui étaient soulevées. Nous avons également pu être rassurés sur le fait que le parc des Ursulines resterait bien accessible au public. Le dossier est bien ficelé, c’est pourquoi le collège a remis un avis préalable favorable.”

Si tout va bien, le forage des puits devrait commencer cette année. Le chantier des installations à la mi-2021. La centrale géothermique serait mise en service mi-2023. Tout devrait être terminé pour le 1er janvier 2024 pour pouvoir bénéficier des subsides européens qui financent 80% de l’opération.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK