Mons-Borinage: du changement dans maisons de repos, les services d'aide à domicile et la télé-assistance

La promesse? Plus de bénéficiaires et des services plus spécialisés
La promesse? Plus de bénéficiaires et des services plus spécialisés - © Tous droits réservés

Du changement pour la région de Mons-Borinage dans le secteur des soins de santé, et les structures d'aide et de bien être: le CPAS de Mons a transféré depuis le 1er janvier une partie de ses compétences vers l'intercommunale qui gère notamment l'hôpital Ambroise Paré. Cela concerne les maisons de repos, les services d'aide à domicile et de télé-assistance. Pour les citoyens, cela va engendrer quelques changements. 

Jusqu'ici, le CPAS de Mons était limité dans une zone géographique, c'est à dire les 13 communes de l'entité. Désormais, tous les citoyens des communes affiliées à l'intercommunale pourront accéder à ces services. Concrètement ça concerne Colfontaine, Frameries, Boussu, Quévy, Quaregnon ou encore Saint-Ghislain.

Ensuite, les deux institutions vont pouvoir se concentrer plus en profondeur sur leurs missions propres. Le CPAS va donc se consacrer pleinement à ses missions comme l'accompagnement social ou le logement d'urgence. De son côté, l'intercommunale dit pouvoir proposer un suivi médical et extra médical plus complet aux citoyens, et cela va se traduire notamment par des heures d'ouvertures élargies et de nouveaux projets.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK