Monceau-sur-Sambre : extension de la résidence Bughin-Durant pour le "mieux-vivre" des aînés

Un cybercafé lumineux pour les aînés
4 images
Un cybercafé lumineux pour les aînés - © rtbf.be - Sarah Devaux

Aujourd’hui, un Belge sur quatre a plus de 67 ans. Et, d’ici 50 ans, cette proportion passera à près d’un sur deux. Dans ces circonstances, l’accueil des aînés est un enjeu important de notre société. Il faut donc créer des places dans des maisons de repos.

A Monceau-sur-Sambre, la résidence Bughin-Durant a doublé sa capacité d’accueil.
Avec un maître-mot : casser la vision traditionnelle de la maison de repos pour en faire un espace de bien-être et de convivialité avec un
coiffeur ou encore un cybercafé.

Olivier Maronet, le directeur, estime ces aménagements nécessaires pour mieux vivre la transition entre la maison et la résidence : "On se rend compte aussi qu’ils ont perdu un peu de l’image d’eux-mêmes en étant chez eux parfois seuls. Et donc on essaie de retrouver avec eux cette image et cela leur permet de vivre mieux en tout cas leurs journées et l’hébergement en maison de repos."


Car ici, on pousse les résidents à rester actifs le plus longtemps possible. A aller à la rencontre des autres aussi. A l’intérieur comme à l’extérieur des bâtiments. Grâce à l’animalerie, par exemple, installée aux abords de la résidence.

Anita Gancwajch, la directrice du département des aînés à Charleroi, explique : "Je suis sûre que cela va leur donner le goût de ressortir, de quitter le cocon de la chambre, pour aller donner à manger aux petites chèvres et aux poules. C’est vraiment permettre à toutes ces personnes qui ont vécu à une époque où le travail dans le jardin était une activité à part entière. Et bien ici aussi, ils vont pouvoir poursuivre ce type d’activités."

Des activités qui séduisent : les 49 lits supplémentaires ont trouvé immédiatement preneurs. Aujourd’hui, la résidence Bughin-Durant héberge 105 résidents contre 56 avant le début des travaux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK