Marché aux herbes à Mons: les nouvelles mesures anti-Covid sont respéctées

Cette nouvelle organisation facilite le travail des cafetiers
3 images
Cette nouvelle organisation facilite le travail des cafetiers - © RTBF

Ces dernières semaines, on peut dire que le coronavirus n'était pas vraiment présent dans les têtes des fêtards: cafés bondés, distances de sécurité pas vraiment respectées, l'envie de s'amuser avait repris le dessus... et au milieu de ce petit monde, la police tentait de faire respecter les règles. 

Mais depuis lundi, le conseil national de sécurité a serré la vis: bulle sociale restreinte, dix personnes maximum pour boire un verre, port du masque obligatoire dans la plupart des centres villes. Sur papier, de quoi passer l'envie de sortir dans un bar avec des amis. Pour le vérifier, nous sommes allés ce jeudi soir à Mons, sur la place du marché aux herbes. Une place décriée ces dernières semaines, tant il y avait du monde.

20h: L'ambiance est plutôt bon enfant. Andreas est le patron d'un café, il est étonné de voir aussi peu de monde: "Il y a moins d'enthousiasme. Normalement, un jeudi comme aujourd'hui avec un temps pareil, il ne devrait pas y avoir une table libre." 

A 23h: toujours aussi calme. On se dit que l'ambiance va monter, mais non. Même si la musique donne envie à Claudia de danser, elle doit y renoncer. "Ca se passe bien mais c'est un peu dommage, on ne peut pas aller à l'intérieur danser comme avant".

La ville a récemment installé des barrières entre les différents bars pour bien délimiter les espaces. Ce dispositif facilite le travail de Damien: "Ca se passe très bien, il n'y a plus de passage entre les terrasses. Les gens viennent, nous demandent s'ils peuvent s'asseoir, le temps qu'on désinfecte la table, c'est beaucoup plus simple."

Minuit: situation inchangée. Aline, et les autres, bière en main, sont toujours aussi sages. Pas de débordements ce soir. Mesures sanitaires respectées. Les autorités montoises rêvent que ça dure aussi le week-end.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK