Manque de dentistes en Hainaut: parfois plus d'un mois d'attente pour un rendez-vous

Pénurie de dentistes en Hainaut
2 images
Pénurie de dentistes en Hainaut - © Belga AFP - Fred Tanneau

Le Hainaut manque de dentistes. Le constat n'est pas tout à fait neuf. Mais avec un dentiste pour 2.000 habitants, la situation n’est pas près de s'améliorer chez nous.

La pénurie est particulièrement inquiétante dans des villes comme Mouscron, La Louvière, Mons et Charleroi. Charleroi où Sébastien Jassogne travaille dans le cabinet familial ouvert par son père il y a 40 ans à Montignies-sur-Sambre. Il explique cette pénurie d’une manière simple et évidente : "Il y a eu un numerus clausus et un examen d’entrée qui a beaucoup réduit le nombre de dentistes sortant des écoles. Dans les années 1970, il y avait beaucoup de dentistes qui sortaient des universités : ils étaient 100 voire 200 chaque année. Maintenant, les places par université sont réellement limitées à 20, ce qui fait que la relève n’est pas vraiment assurée."

Pour Sébastien Jassogne, il y a au moins deux pistes à creuser pour résoudre cette pénurie : "Peut-être devrait-on élargir un peu plus le numerus clausus et une meilleure répartition géographique des dentistes dans certaines zones. Peut-être aussi que des incitants financiers pourraient pousser certains dentistes à s’installer dans certaines zones où il y en a moins."

En moyenne à Charleroi, il faut un mois pour obtenir un rendez-vous. Pour les Jassogne, père et fils, le fait de travailler à deux leur permet, pour l'instant, de soigner leurs patients dans des délais raisonnables.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK