Maison de la culture de Tournai : le chantier de rénovation loin d'être terminé

Les travaux de la maison de la culture vont seulement débuter.
2 images
Les travaux de la maison de la culture vont seulement débuter. - © RTBF

Il faudra encore être un peu patient pour découvrir le nouveau visage de la maison de la culture de Tournai. Le gros du chantier va en effet seulement débuter au mois d'avril pour une durée évaluée à deux ans. "Si tout se passe bien, la maison de la culture pourrait tourner à plein régime lors de la saison culturelle 2021-2022.", explique Philippe Deman, son directeur.

Et si Philippe Deman se veut aujourd'hui très prudent, c'est parce qu'en juin 2016, lorsque ses équipes avaient quitté le bâtiment, il avait annoncé une inauguration le... 27 septembre 2018. "C'eût été merveilleux. On aurait inauguré le bâtiment rénové pour les 50 ans de la maison de la culture", sourit-il aujourd'hui. Avant de reconnaître : "Mais c'était bien trop optimiste."

C'était en tout cas sans compter sur les nombreux retards liés à ce type de chantier de grande ampleur. Il y a eu l'amiante retrouvée un peu partout et des délais plus longs lors des procédures de marchés publics. "Depuis que je fais de la politique, je n'ai jamais donné de date de fin pour un chantier, dit le bourgmestre de Tournai Paul-Olivier Delannois (PS). Ce qui m'intéresse, c'est le bébé final. Et c'est un beau bébé qui devrait arriver."

Bâtiment plus ouvert, la grande salle remise à neuf

Le bébé justement, parlons-en. Le bâtiment sera plus ouvert qu'actuellement, avec moins de cloisons. La bibliothèque s'installera au premier étage. La grande salle Jean Noté sera complètement remise aux normes actuelles avec en prime de nouveaux sièges. Seule ombre au tableau : elle comptera une centaine de places en moins (entre 700 et 750 places).

"Il faut supprimer des sièges pour aménager des sorties de secours supplémentaires et faire en sorte que la salle soit accessible aux personnes à mobilité réduite", explique Philippe Deman. "Il restera ensuite à aménager la salle Lucas. Le budget ne nous le permettait pas dans l'immédiat. Et nous avons préféré nous concentrer sur la salle Jean Noté, plutôt que de rénover les deux salles à moitié."

Il faut reconnaître que la situation actuelle engendre des coûts supplémentaires. Pour l'instant, ça tient. Mais il ne faudrait pas que ça s'éternise

Des travaux à 12 millions d'euros

Ces travaux coûteront au total 12 millions d'euros financés à 50% par la ville, le reste étant subsidié par la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Wallonie. Le retard accumulé dans le chantier entraînera-t-il des frais supplémentaires ? "Pour l'instant, on reste dans le budget prévu au départ", répond Paul-Olivier Delannois.

Du côté de la maison de la culture, on reconnaît être impatient que ça se termine pour soulager les finances. "On avait fait des réserves en prévision de ce chantier. Mais il faut reconnaître que la situation actuelle engendre des coûts supplémentaires. Nous devons louer des salles au privé pour organiser des spectacles. Pour l'instant, ça tient. Mais il ne faudrait pas que ça s'éternise", conclut Philippe Deman

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK