Lobbes : le bourgmestre invoque la crise sanitaire pour demander la suspension des négociations politiques

A Lobbes, la situation politique est pour le moins instable. Il y a presque deux semaines, la majorité communale a volé en éclats.

La liste Lob 2.0, de tendance MR, qui formait la majorité avec le cdH du bourgmestre Steven Soyez, avait décidé de rompre. On repartait donc à zéro et le PS, dans l’opposition depuis deux ans, devait revenir en force à la tête de la commune.

Mais depuis lors, il n’y a pas eu d’avancées.

Alors, faute d’accord et vu l’urgence sanitaire, le bourgmestre a proposé un moratoire jusqu’au 31 décembre. Il en explique la raison : "Ce que je vais faire, c’est demander une suspension des négociations. Comme vous le savez, la crise sanitaire ne fait que se dégrader. Et Lobbes ne fait pas exception, que du contraire, puisque les chiffres sont extrêmement mauvais sur notre commune. Et il est impératif que nous puissions prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité sanitaire de nos citoyens et être aux côtés des acteurs de la santé sur notre entité. Et donc, dans ce cadre-là, nous avons besoin d’une stabilité politique minimum pour pouvoir prendre toutes les mesures nécessaires et des mesures rapides. J’en ai déjà pris la semaine dernière et je serai sans doute amené à en prendre d’autres dans les jours à venir. Et donc j’appelle chaque groupe politique du conseil communal à temporairement suspendre les négociations. J’ai proposé la date du 31 décembre de cette année parce que nous devons aussi poser des actes pour permettre à la commune de fonctionner. Je pense aux votes de certaines taxes ou encore à la confection du budget de 2021."


Reste maintenant à voir, malgré les urgences évoquées par le bourgmestre, comment cette proposition sera accueillie au sein du conseil communal.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK