Leuze-en-Hainaut: voyage scolaire annulé pour cause de coronavirus

Les élèves de rhéto sont privés de voyage à Brighton
2 images
Les élèves de rhéto sont privés de voyage à Brighton - © Google Maps

Un voyage scolaire en Angleterre annulé à cause du coronavirus. C'est la décision prise par la direction du Centre Educatif Saint Pierre à Leuze, qui devait envoyer ses élèves de rhéto (une petite centaine d'élèves) à Brighton, une ville côtière au sud de Londres, ces 17, 18 et 19 février. Mais sur place, 5 cas avérés de coronavirus ont été dénombrés. La direction a prévenu les parents et les élèves par courrier: elle a pris ses renseignements, elle a contacté l'ambassade, et après avoir bien pesé le pour et le contre, elle a décidé d'annuler ce voyage en Angleterre. Elle ne voulait pas prendre le risque qu'un élève sur place contracte le coronavirus, ou soit placé en quarantaine. Certes, le risque est ténu (les malades ont -depuis- été transférés à Londres), mais pas nul, estime la direction dans son courrier: "plusieurs de ces 5 personnes se sont déplacées dans des endroits publics de la ville et ont eu des contacts avec d'autres citoyens de Brighton". Le centre Educatif St Pierre, estimant que la situation sur place est loin d'être sous contrôle, a consulté l'ambassade... et a finalement tranché : le voyage est donc annulé.

 

230 euros... à la poubelle?

Une décision qui engendre un fameux inconvénient: les parents, qui ont investi 230 euros ne sont pas certains d'être remboursés. La situation est compliquée au niveau des assurances. Etant donné qu'il s'agit d'une décision de l'école (et pas une interdiction de voyager émanant des autorités), il n'est pas certain que l'assurance annulation fonctionne. La direction va tout faire pour éviter que l'argent investi par les parents ne tombe à l'eau, par exemple en postposant le voyage, ou en récupérant les montants investis via l'assurance annulation. Les démarches sont en cours. La direction croise les doigts.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK