Les travailleurs du Centre Logistique de Wallonie ont débrayé quelques heures à Courcelles

Le CLW de Courcelles est à l'arrêt ce mardi
Le CLW de Courcelles est à l'arrêt ce mardi - © Google Street View

Une grande partie du personnel du Centre logistique de Wallonie (CLW) à Courcelles a arrêté le travail pendant quelques heures ce mardi matin, a indiqué Sabrina Lossignol, permanente FGBT-UBT. Les travailleurs de l'entreprise, qui sert de plateforme de logistique pour une cinquantaine de magasins Lidl, dénoncent la dégradation des conditions de travail et une série de tentatives de pressions de la part de la direction.

"Depuis plusieurs semaines, le personnel doit compenser les absences. La direction refuse de faire appel à des intérimaires et n'accorde plus de congés ou de récupérations auxquelles les travailleurs ont pourtant droit", a précisé Sabrina Lossignol.

Les difficultés actuelles se doublent d'un climat de tensions déjà dénoncé précédemment par les salariés et les syndicats. Selon la représentante du syndicat socialiste, la concertation syndicale n'existe plus au sein de l'entreprise.

CLW emploie quelque 150 personnes.

Après une réunion avec la direction, le travail a pu reprendre en début d'après-midi. La direction s'est engagée à améliorer les conditions de travail, notamment en ce qui concerne la surcharge due aux absences, à respecter la hiérarchie et, enfin, à respecter la procédure syndicale.

Selon le porte-parole du groupe Lidl contacté par l'agence Belga, l'entreprise, qui sert de plateforme logistique à une cinquantaine de magasins Lidl, n'aurait pas été affectée par un arrêt de travail. Et, toujours selon le porte-parole, une deuxième rencontre entre syndicats et direction serait programmée ce mardi après-midi.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK