Les nouveaux contrôles salivaires testés dans le Borinage

Une fois le test effectué, une barre s'affichera à côté de chaque type de drogue que vous n'avez pas consommé.
Une fois le test effectué, une barre s'affichera à côté de chaque type de drogue que vous n'avez pas consommé. - © Tous droits réservés

Le tout nouveau test salivaire est désormais disponible pour les agents de la la route en zone Boraine. Il se compose entre autres d’un embout à introduire dans la bouche des conducteurs pour récolter leur salive. Qui peut être directement analysée grâce à un deuxième dispositif.

“Ça peut être un gain de temps à notre niveau”, se réjouit Alain Ledune, premier inspecteur au service de circulation routière. “Ça nous permettra de faire l’analyse sur le terrain et de ne plus devoir faire appel à un médecin. Dans nos contrôles, on a au moins deux à trois personnes qui sont prises par jour sous l’emprise de stupéfiants, c'est tout de même énorme”.

Pour l’analyse, le conducteur doit apposer une languette sous sa langue pendant 5 minutes et ce sans bouger pour des résultats concluants. Une procédure qui peut s’avérer difficile surtout sous l’emprise de drogues.

“Ce n’est pas toujours évident étant donné qu’on doit rentrer un appareillage dans la bouche d’une personne”, explique Bertrand Caroy, le chef du service de circulation routière. “Maintenant, les conducteurs ont le droit de refuser, mais nous passerons alors à l’étape supérieure, à savoir le prélèvement sanguin”.

Le contrôles liés à la drogue ne se font pas systématiquement. Les agents ne sortent leurs tests salivaires que s’il observe un comportement suspect chez le conducteur.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK