Les nouveaux aménagements de la gare de Luttre ont été inaugurés

La gare de Luttre
La gare de Luttre - © Google Street View

Avec la rénovation du parking qui porte la capacité d'accueil à 500 places, avec un hall d'accueil repensé et une attention particulière portée aux personnes à mobilité réduite, la SNCB entend conforter la gare de Luttre dans son rôle de station importante au sud de Bruxelles et au nord de Charleroi. C'est d’ailleurs, après Charleroi sud, la gare la plus fréquentée de la région.

Deux millions d'euros ont été investis pour améliorer le confort des voyageurs à Luttre. La SNCB poursuit ainsi, dans les grandes gares, sa politique d'amélioration des infrastructures d'accueil. Mais, dans le même temps, il y a les fermetures de guichets et la diminution des services dans des dizaines de petites gares: une stratégie qu’assume la SNCB comme le confirme Véronique Piraux, porte-parole de la société des chemins de fer: "C’est une statégie assumée par la SNCB bien que nous n’abandonnons nulle part nos voyageurs. Nous savons qu’il y a certains endroits-clés où il faut maintenir un accueil conforme et confortable pour les voyageurs. Et donc, à Luttre, nous avons des distributeurs de tickets comme dans beaucoup d’autres gares mais la salle des pas perdus reste accessible aux voyageurs tant qu’il y a des trains."

Enjeu économique en terme de mobilité

Luttre est donc une gare privilégiée. Du côté des responsables communaux en tous cas, on réclamait ces investissements depuis des années. Le bourgmestre Christian Dupont le confirme: "On a été entendu puisque l’accueil des passagers était assez inconfortable. Tout ça est réparé. La salle d’accueil des voyageurs est maintenant une salle moderne et confortable. Donc on est très heureux puisque la gare est un point d’attrait et d’accroche pour les Pont-à-Cellois et pour d’autres aussi. Mais c’est aussi une des raisons pour lesquelles des gens viennent s’établir ici. C’est un enjeu important pour la mobilité en terme économique. Il n’y a pas je pense énormément de retombées mais nous on est fort heureux d’avoir deux trains par heure vers Bruxelles et deux trains par heure vers Charleroi. C’est un atout extraordinaire de l’entité de Pont-à-Celles. Cette gare-ci est la deuxième de l’arrondissement de Charleroi en nombre de voyageurs après celle de Charleroi. Donc je pense que c’était important que l’on fasse le travail qui a été fait ici."

La gare de Luttre c'est effectivement 160 trains par jour et quelque 2.300 navetteurs quotidiens. Une gare qui pourrait aussi être utilisée comme gare relais pour acheminer des passagers, en bus, vers l'aéroport de Charleroi mais cette option complémentaire est toujours à l'étude du côté des TEC.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK