Les logements de transit de La Sambrienne à Charleroi : pour résoudre une certaine précarité

Les logements de transit de La Sambrienne à Charleroi : pour résoudre une certaine précarité
Les logements de transit de La Sambrienne à Charleroi : pour résoudre une certaine précarité - © Google Street View

Connaissez-vous la différence entre logement social et logement de transit ? La société de logements sociaux "La Sambrienne" vient de terminer la construction de six appartements de transit à Marcinelle. Il s’agit d’un outil indispensable pour l’insertion au logement des personnes les plus précarisées.

Le président de la Sambrienne, Maxime Felon, précise : "Les logements sont un petit peu plus petits que ceux de la norme de la Cité Wallonne du Logement mais c’est destiné à un public de transit, c’est-à-dire tout public qui est précarisé : les personnes qui sont à la rue suite à un incendie par exemple ou toute personne qui nécessite une protection comme par exemple les personnes qui ont souffert de violences intrafamiliales. Les logements sont proposés pour deux périodes de six mois renouvelables, donc maximum un an. Avec le but, in fine, de trouver un logement plus structurant, que ce soit à la Sambrienne ou ailleurs, et de régler l’ensemble de la problématique de la personne qui est accompagnée par les assistants sociaux sur le terrain. C’est-à-dire qu’on parle d’un logement mais souvent il y a d’autres problèmes qui vont avec : des problèmes d’emplois, de documents, d’assuétudes, des problèmes familiaux. Ici, l’avantage c’est qu’en ayant un point d’entrée structurant comme un logement, l’accompagnement social se fait au jour le jour et on peut régler l’ensemble des problèmes et aider les personnes pour qu’elles redémarrent avec une vie normale."

Après ces six appartements situés à Marcinelle, six autres maisons sont en cours de construction à Charleroi-Nord et la Sambrienne devrait donc disposer d’une trentaine de logements de transit sur le territoire carolo d’ici 2025.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK