Les Géants de la Ducasse d'Ath sont prêts

"J'ai toujours fait comme ça"... En voilà une phrase que déteste Arlette. Ça fait 38 ans qu'elle est la couturière des Géants d'Ath. Elle les habille et retouche les vêtements quand c'est nécessaire. Mais hors de question de rentrer dans une routine. "Avant, la dame qui était couturière avant moi, elle mettait beaucoup d'épingles. Tandis que moi j'ai tout supprimé. Elle attachait les jupes avec les épingles. Moi je les attache avec des cordons de l'intérieur qui ne se voient pas. J'utilise le velcro pour fermer les jupes."

Même constat pour le monteur des géants, Jonathan Mention. Son rôle est de mettre ou de réparer les accessoires des géants. Cette année, il a réalisé un tout nouvel arc à flèche au Géant Ambiorix. Tout en haut d'une échelle, il s'occupe de Goliath: "Ici, je termine de fixer le gourdin. En bas, on le fixe avec un boulon. Comme ça, on est certain que le gourdin ne bouge pas. Mais pars contre, au niveau du bras, on ne sait pas faire mieux qu'à l'ancienne avec un système de corde."

Une évolution parfois contrainte...

La technique pour habiller les Géants évolue sans cesse. Une évolution voulue et pensée par les couturières et les monteurs mais qui est parfois aussi un impératif pour Arlette: "On a la chance d'avoir toute sorte de produit moderne. Le tout c'est de les utiliser sans que ça se voit"

Les défenseurs du folklore athois veillent. Il ne faudrait pas bafouer les traditions au nom de la modernité. Parfois le moindre détail qui change est repéré. Ce qui amuse le monteur de Géants, Jonathan Mention: "Il y a quand même des acharnés qui regardent et vérifient dans leurs archivent de photos si on respecte bien le folklore. Mais faites nous confiance."

La preuve que la ducasse d'Ath a beau être âgée de plus de 600 ans... Elle se vit toujours avec la même passion!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK