Les étudiants carolos conviés à réfléchir et à agir pour l'avenir de leur ville

Les étudiants carolos conviés à réfléchir et à agir pour l’avenir de leur ville
Les étudiants carolos conviés à réfléchir et à agir pour l’avenir de leur ville - © Tous droits réservés

For’J, la fédération carolo des maisons de jeunes, essaie de mobiliser les étudiants de 5e et 6e secondaires des écoles du centre-ville. Le but est de leur demander de faire connaître leurs idées pour Charleroi. Ces dernières pourraient en effet déboucher sur quelque chose de concret. Les membres de For’J vont bientôt passer dans ces classes pour sensibiliser une génération supposée "moins impliquée" par le projet de ville.

Charleroi est en plein redéploiement et beaucoup de Carolos y croient et s'y investissent. Mais qu'en est-il des plus jeunes? La génération suivante qui vivra dans cette nouvelle ville? Pour Thomas Parmentier, l’initiateur du projet chez For’J, "Il y a une génération des 16-25 ans qui sont encore spectateurs et qui ne sont pas réellement ambassadeurs de leur ville."

Onze écoles participantes

Le but est donc d'aller dans les écoles pour proposer aux jeunes de 5e et 6e secondaires de développer leur projet pour Charleroi. Selon Thomas Parmentier, "Il n’y a aucun thème imposé mais deux critères. Le premier est que cela doit être des idées réalisables. Et le deuxième est que cela doit être lié à Charleroi. Commet moi, en tant que jeune, je peux apporter ma pierre à l’édifice de Charleroi ?"

Onze écoles du centre-ville vont participer dans les mois à venir à la première phase du projet. Pierre Mathurin, de l'Institut Notre-Dame, est enthousiaste: "Au vu de ce que Charleroi devient, je pense que eux peuvent être aussi le moteur, un moteur auxiliaire on va dire mais qui peut encore aller plus loin."

Un comité d'accompagnement aidera ensuite à concrétiser les projets sélectionnés. Celui-ci est composé de représentants de la société civile qui travaillent dans différents secteurs allant de la culture au sport, en passant par l'économie.

Parrainé par Dominique Demonte, président du Comité de développement stratégique de Charleroi Sud-Hainaut, le comité se chargera d'opérer une sélection tenant notamment compte du caractère réalisable et du lien avec Charleroi. La phase de mise en œuvre s'effectuera via une mise en relation avec des structures disposant de moyens humains et techniques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK