Les centres d'insertion socio-professionnelle s'inquiètent d'un projet de décret wallon

Lidia est inquiète suite au projet de décret déposé par le ministre wallon Jeholet
Lidia est inquiète suite au projet de décret déposé par le ministre wallon Jeholet - © rtbf.be

Le Ministre wallon de l'emploi et de la formation, Pierre Yves Jeholet (MR), présentera ce jeudi soir au parlement wallon son projet de réforme des Centres d'insertion socio-professionnelle. 157 centres pourraient être impactés par une nette réduction des subsides publics. Certains plus durement que d'autres. C'est le cas de l'asbl Avanti qui propose des stages de menuiserie à des personnes qui sont en décrochage social.

Dans l'atelier, Niki, la formatrice, épaule Lidia, 47 ans, venue dans cette asbl pour reconstruire sa vie et retrouver un objectif. Et, depuis quelques semaines, c'est l'inquiétude. Avec le projet de décret du ministre Jeholet, c'est tout le programme de l'asbl qui risque de chavirer. Et Lidia s'en prend directement au ministre : "Qu’il vienne s’investir un mois ici et qu’il vienne avec nous quand on va chez les psys, quand on va voir les job coach. Et il se rendra un petit peu compte que ce n’est pas juste une panneauteuse. Il joue avec nos vies."

Pour l'asbl Avanti, qui est un centre d’insertion professionnelle où l'on prend le temps d'écouter et d'accompagner les personnes qui poussent la porte, l'exemple de Lidia est révélateur du grand danger et de l'incompréhension qui apparaît dans le projet de décret du ministre. Isabelle Heine est la directrice de l'asbl Avanti et elle est plutôt catégorique : "Lidia, c’est pas difficile : elle resterait chez elle en déprime dans son petit studio meublé en ayant encore un peu moins de moyens et moins de moyens humains et relationnels, ni même d’espoir ni de projet de vie. C’est faire un déni de la réalité humaine de certaines personnes et, surtout, des plus fragiles."

Lidia est retournée à son atelier, travailler un nouveau bout de bois. Mais elle garde l'espoir. L'espoir de terminer sa formation et de démarrer une nouvelle vie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK