Les Bruxellois continueront à voter sur ordinateur

Ainsi en a décidé la majorité régionale lundi en commission. Pas de retour au vote papier comme en Wallonie, donc. Mais le vote électronique, qui avait connu quelques couacs en 2014, va être adapté. Il y aura désormais un ticket de contrôle imprimé. Il permettra à l'électeur de vérifier son vote et éventuellement aux autorités de recompter.

La Flandre a déjà adopté le système du vote automatisé avec ticketing. La Wallonie, elle, est revenue au vote papier. Malgré le flop informatique lors des élections de 2014 et ses 2000 voix perdues, la Région bruxelloise vient d'adopter le système flamand.

Pourquoi Benoît Cerexhe, chef de groupe cdH au Parlement bruxellois, défend-il encore le vote automatisé ? "Parce qu’on est au 21e siècle ! Aujourd’hui, le système informatisé tel qu’il existe avec récépissé papier vous permet de vérifier votre vote. Il allie à la fois la rapidité, l’évolution aux nouvelles technologies et la possibilité pour l’électeur de contrôler pour qui il a voté."

Pour Ecolo, la modernité a bon dos. La plupart des pays ayant adopté le vote électronique, il y a plusieurs années, ont quasi tous fait marche arrière. "D’ailleurs, ce n’est pas que les pays. En Wallonie même, on a décidé de revenir au vote papier donc on ne comprend pas très bien pourquoi en Région Bruxelles-Capitale, le village gaulois, on décide de poursuivre l’expérience de vote électronique…", s’interroge Barbara Trachte, députée Ecolo.

Ecolo prône le retour au vote papier. A part le PTB, tous les autres partis bruxellois ont opté pour le mode de scrutin informatisé avec ticket de contrôle. A juger sur pièce en 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK