Le pont des Trous s'invite une nouvelle fois au conseil communal de Tournai

Ce lundi soir, le conseil communal de Tournai s’est une nouvelle fois penché sur le sort du pont des Trous. Il était appelé à se prononcer sur des travaux d’alignement de l’Escaut, soit des aménagements des abords préalables à la transformation du pont médiéval vieux de six siècles et en partie reconstruit à l'issue de la seconde guerre mondiale. Chantier qui, pour rappel, doit permettre de faire passer de plus grosses péniches dans le centre de Tournai.

Les travaux d’alignement ont finalement été votés majorité contre opposition, après de nouveaux débats passionnés autour du projet contemporain appelé à remplacer le pont actuel. Pour l’opposition MR-Ensemble, il fallait dire "non" aux travaux d’alignement pour se donner un peu de temps et envisager un projet plus traditionnel.

Mais pour la majorité PS -Ecolo, une telle manœuvre était tout simplement inutile. " La décision pour le pont est déjà prise depuis longtemps, explique le bourgmestre Paul-Olivier Delannois. Dire que la Ville de Tournai peut encore y changer quelque chose, c’est de la malhonnêteté intellectuelle, de la politique politicienne un peu malsaine. C’est la Région wallonne qui a la main. " Pour la majorité, ralentir le processus c’est aussi prendre le risque de se priver de subsides européens nécessaires à l’aménagement des abords du futur pont des Trous.

Icomos en observation

Plus rien ne semble donc s’opposer au projet contemporain du pont des Trous. Plus rien sauf l’Unesco ? Certains craignent en effet que ce nouveau projet entraîne le déclassement du beffroi et de la cathédrale du patrimoine mondial. Lundi soir, le conseil communal s’est déroulé sous l’œil attentif d’une représentante d’Icomos, l’organe consultatif de l’Unesco. Une représentante très diplomate qui n’a pas souhaité faire de commentaires à la sortie du conseil communal, réservant les conclusions de son rapport aux instances de l’Unesco.

Archives JT: le nouveau projet du Pont des Trous divisait déjà la population en décembre 2016

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK