Le mouvement de protestation dans les prisons pas très suivi à Tournai, Leuze et Mons

A Tournai, comme à Leuze et à Mons, les agents ont été refroidis par le manque de solidarité de leurs collègues flamands
A Tournai, comme à Leuze et à Mons, les agents ont été refroidis par le manque de solidarité de leurs collègues flamands - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Les agents des prisons de Tournai, Leuze et Mons ne montrent pas une réelle motivation à participer au mouvement de grogne initié ce lundi 29 janvier dans les prisons du pays pour réclamer des effectifs. Certains agents prennent leur service avec deux heures de retard pour protester contre le manque de personnel. Mais les gardiens de prison de Tournai, Leuze et Mons ont toujours en travers de la gorge le manque de soutien de leurs collègues flamands lors de la longue grève de 2016. Ce 29 janvier, le mouvement est moyennement suivi, voire pas très suivi dans ces 3 prisons.

 

Le mouvement de protestation a été beaucoup plus suivi dans d'autres prisons du pays, comme à Saint-Gilles et Forest (JT 13h)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK