Le montois Geoffrey Dieudonné parmi les otages tués à Bamako au Mali

Une photo de la victime extraite de sa page Facebook
Une photo de la victime extraite de sa page Facebook - © Page Facebook de Geoffrey Dieudonné

Un montois figure parmi les victimes de la prise d’otages sanglante de ce vendredi 20 novembre à Bamako au Mali. Un communiqué officiel publié cet après-midi indiquait l’identité de cet homme de 39 ans "C’est avec chagrin et stupeur que le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a appris le décès d’un collaborateur du Parlement de la Fédération, Geoffrey Dieudonné, lâchement assassiné ce matin lors de l’attaque perpétrée à l’Hôtel Radisson à Bamako, au Mali."

Bamako accueillait le Forum francophone sur la diversité des expressions culturelles à l’ère du numérique, organisé par l’Organisation Internationale de la Francophonie. La cérémonie d’ouverture de cette grande manifestation était programmée ce dimanche 22 novembre au Centre international des conférences de Bamako.

Geoffrey Dieudonné y était en mission pour représenter le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles où il travaillait depuis quinze ans après un bref passage au Sénat. Il avait longtemps habité Bruxelles avant de venir s’établir à Ghlin il y a quelques années. Il est décrit comme quelqu’un de très professionnel évoluant dans un poste à haute responsabilité, ce qui ne l’empêchait pas d’être reconnu comme un être jovial sachant manier l’humour. Il était par ailleurs grand amateur de football. Geoffrey Dieudonné était père de deux enfants et sa compagne est Bruxelloise.

Dans un communiqué envoyé en fin d'après-midi, le Bourgmestre Elio Di Rupo et l'ensemble des membres du Collège Communal indiquaient avoir appris "avec horreur et tristesse" la mort du jeune Montois et "adressaient à la famille et aux amis de ce jeune papa leurs plus sincères condoléances".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK