Le cirque Bouglione se renouvelle: comment se passer des animaux?

C’est un véritable monument : le cirque Bouglione a plus de 70 ans… Et il fait toujours autant rêver ! Pourtant, la formule a dû être revisitée. Les animaux, c’est terminé. Alors comment parvient-on à se renouveler ? Nous avons assisté à un spectacle, nouvelle formule, à Charleroi.

Une ambiance féerique

L’ambiance n’a pas changé : les lumières rouges et bleues, les sièges en velours, les effluves de pop-corn et de barbe à papa. Mais sur la piste, plus d’animaux, c’est interdit. Au grand dam d’Alexandre Bouglione : "Ma famille était au départ montreur d’ours. Ensuite, ils ont eu des ménageries ambulantes et après ils ont emmené des fauves au cirque. J’ai dû changer tout cela. Ce sont d’autres attractions aujourd'hui. J’ai un numéro avec des lasers, il y a les contorsionnistes, les jongleurs, etc. Il y a beaucoup d’attractions dans le cirque."

Dans le public, l’émotion est inchangée. "Je suis venue en famille, pour ça. Parce qu’il n’y a plus d’animaux", nous précise cette maman. "Il y a suffisamment d’autres numéros pour que la magie du cirque reste intacte", nous confie une autre spectatrice.

Une reconnaissance de la Fédération Wallonie Bruxelles ?

Pourtant, la question de l’avenir du cirque se pose. C’est le combat d’Alain Gombert-Chabry, homme de cirque et professeur de math et physique. Il va introduire une demande de reconnaissance du cirque comme art culturel. "On aimerait une reconnaissance culturelle. Il y a un vrai patrimoine du cirque belge et il serait temps que les autorités de la FWB reconnaissent le cirque comme un art à part entière", précise-t-il. La plupart des autres pays européens ont déjà franchi le pas. Le secteur est prêt. La demande devrait être introduite le mois prochain.

Alexandre Bouglione devient Belge !

'Last but not least', Alexandre Bouglione, 67 ans, nous sort une petite carte de sa poche. C’est sa toute nouvelle carte d’identité, aux couleurs de la Belgique. "C’était la suite logique", explique-t-il. "Je vis du côté de Mons. Ma femme vient de Gand. Mes petits enfants sont nés ici. Sans compter mes ancêtres d’Arlon, Manage ou Leuze. C’est une vraie fierté pour moi".

Le cirque Bouglione est présent en ce moment sur le parking du Palais des Expo de Charleroi. Un spectacle revisité et de haut niveau est prévu début octobre à Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK