Le centre de tri postal de Ghlin évacué suite à une alerte à l'anthrax

De la poudre dans un colis a contraint le personnel à déclencher la procédure d'alerte
De la poudre dans un colis a contraint le personnel à déclencher la procédure d'alerte - © Flickr - Carriacouan Lens - Photo prétexte

Une alerte a l'anthrax a été déclenchée ce matin peu avant 8 heures au centre de tri postal de Mons. Centre situé à Ghlin, rue de l'Orbette. Un colis s'est ouvert. Il contenait de la poudre blanche. La procédure d'alerte à l'anthrax a été déclenchée, et, comme le veut la procédure, les pompiers (de Mons) ont envoyé sur place un spécialiste et un véhicule spécifique pour les alertes chimiques. La police est intervenue. Le personnel du centre de tri (environ 140 personnes) a été évacué et mis "en quarantaine" à l'étage du bâtiment, où il se trouve toujours à l'heure actuelle.

Le centre de tri n'est pas accessible au public, ce qui a facilité la tâche de confinement des personnes en contact avec le produit suspect.
La protection civile est sur place actuellement. Elle va procéder au prélèvement de la fameuse poudre et la faire analyser en laboratoire. Une procédure qui devrait permettre endéans les deux heures de lever les principales inquiétudes en termes de dangerosité éventuelle.
Selon nos informations, le produit ne présenterait pas de danger: il pourrait s'agir de protéïnes alimentaires en poudre. Mais seules les analyses permettront de le confirmer.
Le cabinet du gouverneur de la province de Hainaut a été alerté.

L'anthrax, terme anglais donné à la "maladie du charbon" due à une bactérie, le "bacillus anthracis", provoque, notamment, des abcès cutanés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK