Le centre d'Enghien passe en zone bleue : une tuile pour les navetteurs

Le stationnement autour de la gare d'Enghien s'annonce plus compliqué pour les navetteurs.
2 images
Le stationnement autour de la gare d'Enghien s'annonce plus compliqué pour les navetteurs. - © RTBF

Ce lundi 28 mai, le centre-ville d’Enghien passe en zone bleue. Une mesure décidée en décembre par le conseil communal pour lutter contre la prolifération des voitures-ventouses autour de la gare. Une tuile pour les navetteurs qui ne pourront plus stationner dans le centre d’Enghien.

Désormais, il faut donc sortir son disque dans le centre d’Enghien puisque le stationnement y est limité dans le temps. Seuls les habitants de la commune ont la possibilité de se procurer une "carte riverain" au prix de 15 € par an. Carte qui leur permet de continuer à stationner au plus proche de la gare sans risquer d’amende. Pour les navetteurs venus des communes voisines, il faudra par contre prendre le train ailleurs ou… se mettre à la marche.

"Mettre la pression sur la SNCB"

"Nous n’avons pas pris cette décision de gaieté de cœur, explique le bourgmestre d’Enghien Olivier Saint-Amand (Ecolo). Mais il fallait absolument faire quelque chose parce qu’Enghien était devenu le parking de la gare. En journée, il n’était plus possible de stationner en ville."

Cette zone bleue généralisée doit donc permettre de libérer des places, mais elle poursuit aussi un deuxième objectif. "Nous voulons aussi mettre la pression sur la SNCB pour trouver une solution au manque de places de stationnement autour de la gare d’Enghien, reprend Olivier Saint-Amand. Ce problème est identifié depuis notre plan communal de mobilité en 2008. Nous demandions deux choses à la SNCB : la création d’un parking de 500 places près de la gare et la réouverture d’un nouvel arrêt entre Enghien et Halle, afin de répartir les navetteurs sur plusieurs gares. Mais aucune de ces deux solutions n’a vu le jour pour l’instant."

Un nouvel arrêt ? Pas si simple...

Du côté de la SNCB, on explique qu'il est prévu d'agrandir le parking actuel de la gare. Un projet de nouveau parking à étages est aussi dans les cartons, mais il faudra attendre au mieux la fin de l'année 2020 pour le début des travaux. Quant à la possibilité de créer un nouvel arrêt, elle n’est pas encore à l’ordre du jour. "Créer un nouvel arrêt,  ça peut paraître simple. Mais ça veut dire rallonger les temps de parcours pour les voyageurs. Ça signifie aussi revoir l’ensemble du plan de transport.", commente-t-on du côté de la SNCB.

En attendant qu’une solution se dégage, ce sont les navetteurs qui seront pénalisés, l'offre actuelle de parkings étant insuffisante. Des navetteurs qui reprendront donc peut-être leur voiture pour se rendre à Bruxelles… Ecoutez leurs témoignages ci-dessous :

Reportage à Enghien dans notre JT de la mi-journée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK