Réponse violente d'Ipalle au bourgmestre de Chièvres: "Incompétence ou populisme?"

Les propos de Bruno Lefèbvre (PS), le bourgmestre de Chièvres, ont choqué les membres de l'intercommunale IPALLE.  Ils ont répondu à ses attaques.
Les propos de Bruno Lefèbvre (PS), le bourgmestre de Chièvres, ont choqué les membres de l'intercommunale IPALLE. Ils ont répondu à ses attaques. - © Belga - Laurie Dieffembacq

La présidente, les vice-présidents et la direction d'Ipalle ont réagi aux propos tenus au conseil communal de Chièvres. Pour Ipalle, rejeter la faute de la hausse de la cotisation, c'est de la désinformation. Attention, ça pique.

La violence de la réponse d'Ipalle aux propos tenus au conseil communal de Chièvres, jeudi dernier, doivent être à hauteur de la vexation. Et là, les représentants politiques d'Ipalle, la direction et le personnel ont dû être sacrément vexés.

Pour rappel, Ipalle n'a d'autre choix que de demander une hausse des cotisations aux communes. Celle pour l’incinération passe 15,56 à 17,25 euros par habitant, et celle pour les parcs à conteneurs de 16,13 à 20,50 euros par habitant. Cette augmentation est due à une suite de tuiles : l’impôt (fédéral) des sociétés sur les intercommunales, la hausse de la taxe wallonne à l’incinération, la diminution voire la suppression des subventions wallonnes.

Dès lors, comme cette hausse n'est pas anodine, certaines majorités communales doivent la répercuter par une hausse de la taxe sur l'hygiène publique et/ou une augmentation du prix du rouleau de sacs-poubelle.

Et à Chièvres, le rouleau est passé de 0,80 à 1,40 euro. Soit une hausse de 75 %. La tentative est grande pour certains de rejeter la faute sur l'intercommunale.

Et la réponse n'a donc pas tardé. Toutes couleurs politiques confondues. Le bourgmestre Bruno Lefebvre (PS) et le conseiller de la minorité Claudy Demarez (MR) sont particulièrement visés.

"Nous avons été choqués, blessés et irrités par les propos tenus par Bruno Lefebvre et Claudy Demarez. Des propos mensongers et insultants par rapport à l’excellent travail mené par les équipes d’Ipalle qui essaient au quotidien d’offrir le meilleur service au coût le plus bas", lance Ludivine Dedonder (PS), rappelant qu’Ipalle n’affiche pas de pertes.

La présidente d’Ipalle rappelle tout d'abord que Bruno Lefebvre est administrateur à l’intercommunale. "Mais il s’est étrangement excusé lors du dernier conseil d’administration qui a discuté de ces cotisations. Toutes les cotisations ont été données et le point a été approuvé à l’unanimité moins une abstention..."

Bruno Lefebvre a pourtant obtenu les documents pour en faire un jugement. Et Claudy Demarez a lui aussi été administrateur. Il y est toujours actif au sein d'un comité d'experts (!). Une erreur dans le casting probablement, estime-t-on aujourd'hui chez Ipalle.

En outre, souligne Ludivine Dedonder, Bruno Lefebvre est, en plus d'être administrateur à Ipalle, député wallon. Il vote donc au Parlement wallon et connaît le contexte. "Quand on est député wallon, que l’on siège à la commission budget du Parlement wallon, qu’on a appuyé sur le bouton pour voter ces taxes et qu’aujourd’hui on vient crier horreur comme responsable communal, il y a comme un paradoxe. Soit on ne comprend rien, et c’est grave. Soit on est d’une hypocrisie, d’un populisme et d’une mauvaise foi sans loi…"

Claudy Demarez en prend aussi pour son grade. Quand il prend exemple sur l’ICDI car la cotisation demandée aux communes n’augmentera que de 3€ en 2016, Ipalle rappelle qu’il ne demande que 42 euros par habitant aux communes de la zone… Alors que l’ICDI réclame 65 euros !

“Nous sommes déçus, et vexés”

On revient à Bruno Lefebvre pour une autre claque... Car un autre élément qui fait bondir Ipalle : le fait de dire que les 75 % de la hausse du prix du sac-poubelle à Chièvres soient la faute de l'intercommunale. “Une phrase scandaleuse... Nous rappelons que les coûts demandés par Ipalle à la commune de Chièvres s’élèvent à 42€ par habitant. Un ménage est composé en moyenne de 2,2 personnes. Il est donc demandé par Ipalle 92.4€ pour ce ménage tandis que la commune lui réclame 150€ pour la taxe d’hygiène publique… Le bourgmestre de Chièvres se prend donc une marge de près de 60€ par ménage. Alors, qu’il arrête de mentir ! Et qu’il arrête de faire porter le chapeau à Ipalle !"

Ce n'est pas assez ? La vice-présidente Mathilde Vandorpe (CDH) et le vice-président Lucien Rawart (MR) remettent une louche. "Et le fait que nous sommes là, ce n’est pas de la figuration. Nous défendons le travail d’Ipalle", lance Mathilde Vandorpe.

"Tout le monde apprécie le travail d’Ipalle qui tente en plus de réduire les frais d’exploitation", ajoute Lucien Rawart. "Il faut croire que certains font tout pour avoir leur nom dans les journaux."

Enfin, du côté de la direction... "Nous sommes déçus, et vexés", glisse Gonzague Delbar. ”C'est normal pour nous de devoir motiver une hausse des cotisations. De l'expliquer. Mais là, cette désinformation nous peine. Les 330 travailleurs d’Ipalle vivent cela très mal. C’est insultant alors que nous nous décarcassons pour que la cotisation soit la plus basse possible."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK