Le "boulevard urbain" de La Louvière se concrétise enfin

11 ans que “le boulevard urbain” est dans les cartons de la ville de La Louvière. Anciennement appelé, “contournement est”, ce projet a pour objectif d’améliorer l’accessibilité aux hôpitaux louviérois de Jolimont et Tivoli. Ce mercredi, c’est une nouvelle étape qui est franchie avec la signature par le Ministre wallon de la mobilité, Philippe Henry (Ecolo), d’un partenariat entre la Région wallonne et la ville de La Louvière.

Concrètement, le "boulevard urbain" "est une voirie communale qui fera le lien entre le quartier des hôpitaux et, l’entrée et sortie d’autoroutes. C’est une voirie qui permettra aussi de valoriser tous les terrains qui bordent ce boulevard urbain par des logements, des entreprises et activités économiques, nous explique le Bourgmestre de La Louvière, Jacques Gobert (PS).

C’est en 2010 que les premières réflexions sur un contournement est de la ville sont évoqués mais c’est en 2019 que les premières démarches aboutissements. La Région wallonne accorde enfin le permis d’urbanisme mais des modifications doivent encore être apportées au projet. C’est finalement ce mercredi que le partenariat entre la Région wallonne et la Louvière est signé.

Encore un marché public

Une étape considérable mais pas la dernière. “Cette signature finalise les modalités de collaboration et patrimoniales entre la Région et la ville. Permettant ainsi aux techniciens du SPW (service public wallon) de finaliser les cahiers de charges pour pouvoir lancer l’adjudication et enfin commencer les travaux”. Comme le précise, Jacques Gobert, la ville doit encore procéder à un marché public pour déterminer quelle entreprise exécutera les travaux.

Le chrono tourne

Il faudra donc être encore patient avant d’assister aux premiers coups de pelleteuse. Pourtant, le temps presse. “Nous souhaitons absolument que le début du chantier soit en 2021 parce que pour 2023, les subsides de l’Europe, que nous avons obtenus pour ce projet, doivent absolument être dépensés au risque d’être perdus”, précise le bourgmestre de La Louvière.

Au total, ce sont 10 millions d’euros qui sont investis par trois partenaires différents. L’Union européenne, par le biais des fonds FEDER, injecte 2 millions d’euros au projet. La Région wallonne investie, quant à elle, millions. Les 3 millions restants sont avancés par la Ville de la Louvière.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK