Lacs de l'Eau d'Heure: décision d'un appel d'offres pour un manager intérimaire de crise

L'Inspection des Finances vient de remettre un rapport sur la gestion interne de l'asbl qui gère le site touristique des Lacs de l’Eau d’Heure. Et c'est assez accablant !

Nos confrères de la Nouvelle Gazette ont pu prendre connaissance du document. Un rapport au vitriol : irrégularités majeures dans les marchés publics, absence d'appel à la concurrence, utilisation potentiellement abusive des cartes de crédit, dépenses de sponsoring suscitant certains questionnements... 32 pages comme premier aperçu.  L'Inspection des Finances a remis ce rapport incomplet, faute de temps.

Un rapport qui amène des suites ?

L'asbl qui gère le site touristique est dans le collimateur du ministre Collin depuis quelques mois. Début février, la Région wallonne avait réduit de moitié les subsides des Lacs de l'Eau d'Heure, en attendant d'y voir plus clair. Le patron, François Devillers, avait été relevé de ses fonctions.

Ce mercredi matin, un conseil d'administration est convoqué à 9h00. Des mesures urgentes devraient être prises. Le parquet de Charleroi a également ouvert une information judiciaire.

Les décisions du conseil d'administration

Le conseil d'administration a chargé le Directeur général, le Directeur financier et le Président sortant  d'apporter des réponses détaillées aux divers éléments soulevés par l'inspection des Finances pour la prochaine réunion du 21 mars.

Mais, sans attendre, le Conseil d'administration a pris quelques mesures d'urgence :
- se porter partie civile pour veiller à la protection des intérêts de l'asbl, de son personnel et du site dans son ensemble
- faire procéder à un audit externe complémentaire pour approfondir celui mené par l'Inspection des Finances
- donner délégation au Comité de Direction pour lancer rapidement une procédure de recrutement d'un juriste tel que recommandé par les Finances
- supprimer immédiatement les cartes de crédit de l'asbl
- élaborer en urgence un tableau de délégations précisant d'une façon extrêmement claire les compétences des uns et des autres en matière de marchés publics, de gestion du personnel, de gestion budgétaire et financière
- réviser et formaliser les mesures de contrôle interne et mettre en place un Comité d'audit
- revoir l'ensemble des procédures en matière de marchés publics, de gestion budgétaire et financière, de gestion du personnel, etc.

Pour y parvenir, le Conseil d'administration a décidé de recourir aux services d'un manager intérimaire de crise qui sera désigné par appel d'offres.

Subsides mal gérés aux Lacs de l'Eau d'Heure ? au Jt du 01/02

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK