La Sonaca comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Charleroi

Les éléments de l’accident seront analysés devant le tribunal correctionnel de Charleroi
Les éléments de l’accident seront analysés devant le tribunal correctionnel de Charleroi - © rtbf.be - Luciano Arcangeli

Il y a presqu’un an, le 31 juillet 2014, un ouvrier de 38 ans, originaire de Maurage, avait été victime d’un accident de travail mortel. Sa tête avait en fait été heurtée violemment par une machine : une tôleuse de sept tonnes.

Au moment des faits, l'Auditeur du travail de Charleroi, Charles-Eric Clesse, avait déclaré l'accident survenu lors du déplacement de la pièce métallique de sept tonnes qui devait être huilée. Et ce serait lors du déplacement de cette pièce que celle-ci était venue heurter la tête de l'ouvrier. "La SONACA n'est pas du tout connue pour avoir des accidents. C'est une société excessivement sérieuse au niveau du respect des normes de bien-être et du respect de la législation" avait alors ajouté Charles-Eric Clesse.

Aujourd’hui, on apprend donc que tous les éléments de l’accident seront analysés devant le tribunal correctionnel de Charleroi où la Sonaca devra répondre d’homicide involontaire. La société aéronautique devra notamment y expliquer les manquements éventuellement apparus au niveau de la sécurité.