La récolte des fraises de Gerpinnes a démarré

La famille Bolle cultive 50 hectares de fraises, dont une partie sous serres.
La famille Bolle cultive 50 hectares de fraises, dont une partie sous serres. - © Bruno Strebelle

Elles sont arrivées avec un peu d'avance, la récolte des fraises vient de commencer à Gerpinnes. La famille Bolle y possède la plus grosse exploitation wallonne de culture de fraises.

Un choix audacieux pour l'époque

Depuis près de 30 ans, Pascal et Maryline Bolle consacrent 6 mois de l'année à la récolte des fraises. Tout a commencé en 1991. "Mon mari était agriculteur à la base ", nous explique Maryline. "Une maladie a décimé son bétail et c'est à ce moment-là qu'il a envisagé une reconversion. Un ami lui a conseillé d'essayer la culture de fraises. A l'époque, beaucoup de gens ont trouvé ce choix étonnant. Mais aujourd'hui nous sommes devenus le plus grand producteur de fraises en Wallonie."

Aujourd'hui, le couple cultive une cinquantaine d'hectares. Et dès le mois d'avril, 150 saisonniers les rejoignent pour récolter. "Il faut beaucoup de doigté, beaucoup de délicatesse ", nous explique Eugène, le responsable des saisonnier. "Nos cueilleurs sont d'ailleurs surtout des cueilleuses", poursuit Maryline, "elles sont plus délicates en général."

400 tonnes de fraises récoltées chaque année

De la main d'oeuvre bien nécessaire car à Gerpinnes 20 000 raviers de fraises sont récoltés tous les jours entre avril et septembre. "Cette année s'annonce très bonne", nous confie Maryline, "c'est d'ailleurs la première fois qu'on récolte aussi tôt. On a commencé le 1er mai et regardez les plans sont beaux, bien garnis et les fraises sont déjà très sucrées alors qu'on démarre à peine la saison.

La famille Bolle a d'ailleurs un petit rituel porte-bonheur: le premier jour de la récolte, chaque membre du personnel 'trinque', une fraise à la main, en espérant que la saison sera belle. C'est bien parti.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK