La pyrale du buis est de retour dans nos régions: quelques conseils

La chenille verte et noire ravage les buis de nos jardins
2 images
La chenille verte et noire ravage les buis de nos jardins - © Pixabay

Si vos buis ont soudainement perdu leurs belles feuilles vertes, ils ont probablement été victimes de la pyrale du buis. La chenille de ce papillon nocturne ne consomme que des feuilles de buis et sévit dans nos régions depuis maintenant trois ans, causant des dégâts importants aux jardins, et 2019 n'est pas une exception.

Vous reconnaîtrez la chenille par sa couleur verte et noire et la soie qu’elle laisse sur vos buis. L’insecte sévit à partir d’avril jusqu’en novembre. Cette année, la pyrale "touche toute la Belgique", explique Alain Van Der Cruyssen, conférencier pour Coins de Terre.

"La pyrale pond de grandes quantités d’œufs sous les feuilles du buis. Les chenilles qui en sortent vont se nourrir des feuilles et de l’écorce du buis." Elles commencent ensuite leur nymphose pour se transformer en papillons deux à trois semaines plus tard.

Trois, voire quatre générations peuvent naître chaque année. La dernière "hiverne" en état de chenille dans un cocon.

Comment s’en débarrasser ?

La pyrale du buis est assez tenace. Le piège à phéromone est une des solutions biologiques les plus populaires. Il attire les mâles et permet d’endiguer la reproduction des pyrales. Toutefois, le traitement coûte assez cher.

Il y a des pulvérisations possibles mais elles nécessitent énormément d’attention de la part du jardinier pour bien les éliminer et le résultat n’est pas garanti. De plus, ces produits chimiques sont souvent nocifs pour l’environnement et pour la santé des êtres vivants. Chez les professionnels, la solution est simple : arracher et brûler les buis. C’est la solution la plus radicale.

Alternatives plus résistantes

Pour remplacer les buis communs, il existe des alternatives comme le houx japonais, auquel la pyrale ne touche pas. Toutefois, ilex crenata préfère les sols légèrement acides. Le fusain du japon est aussi une bonne alternative au buis commun.

Archives : Journal télévisé 07/08/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK