La pollution aux abords des écoles est étudiée avec précision à Braine-le-Comte

Des capteurs de pollution ont été installés à proximité de l'école
3 images
Des capteurs de pollution ont été installés à proximité de l'école - © rtbf.be - Hugues Decaluwé

Que respirent les enfants à la sortie des écoles? A Braine-le-Comte toute cette semaine, les voitures sont interdites devant l'école fondamentale Notre-Dame aux heures de pointe. Et des capteurs de pollution ont été placés un peu partout aux abords de l'école.

Anne Salmon, conseillère mobilité de la commune de Braine-Le-Comte, explique : "Cette année, le thème de la semaine de la mobilité, c’est l’environnement. On s’est donc dit que ce serait intéressant de faire un contrôle de la qualité de l’air aux abords des écoles. Donc, pour faire ce test, nous avons placé des capteurs qui sont mis en fonction dans les heures où la circulation est coupée."


Dans quelques jours, il y aura d'autres mesures mais effectuées, cette fois, quand les voitures seront revenues. Pol Bouviez est le responsable "environnement" de la cellule " Hainaut Vigilance Sanitaire" qui pilote cette opération. Pour lui, "Il est impératif de comparer les choses. Et donc nous sommes ici dans une situation où il n’y a pas de circulation. Il faut évidemment la comparer lorsque la circulation est autorisée. C’est important parce que certains constituants sont dangereux, sont même toxiques pour l’individu. Et donc il y a lieu évidemment de repérer ce genre de composés."

Alors si ces résultats sont, comme prévu, significatifs, ils pourraient servir à convaincre les parents d'utiliser d'autres moyens de déplacement pour déposer leurs enfants à l'école. Et pourquoi pas convaincre aussi qu'une fermeture quotidienne de la rue serait bénéfique pour la santé de leur enfant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK