La police de Charleroi, championne belge dans le traitement des PV

La police carolo fait l'unanimité dans la profession pour le système de gestion des procès-verbaux qu'elle a mis en place depuis une dizaine d'années.

Comme l'indiquait la Dernière Heure, toutes les données d'un procès-verbal sont traitées et analysées, afin de réduire au maximum le taux d'erreur.

Le système est aujourd'hui envié par les autres zones de police qui viennent à Charleroi pour s'informer sur le modus operandi mis au point depuis une dizaine d'années par une équipe spécialisée de la Police de Charleroi.

"A Charleroi, depuis 2007, on a développé des méthodes toutes particulières qui nous permettent d’avoir une vision très claire de la situation et d’apporter les corrections en termes de qualité de rédaction ou d’encodage pour alimenter la Banque nationale générale, ou encore en termes d’évaluation et de formation du personnel", explique David Quinaux, le porte-parole.

Un système qui limite les erreurs mais qui concentre et mémorise aussi les points d'informations. Un système informatique permet des lors d'établir des recoupements, bien nécessaires pour de nombreuses enquêtes. "A la zone de police de Charleroi, cela représente à peu près 85.000 PV judiciaires par an. Le taux d’erreur est réduit à sa (quasi) plus simple expression puisque je pense qu’on est arrivé à un minimum incompressible. C’est un travail quotidien effectué par trois inspecteurs principaux et l’ensemble des gestionnaires fonctionnels de la zone. Et cela fonctionne très bien !"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK