La période du salon de l'auto n'est pas facile pour les indépendants vendant des occasions

temporary-20200110105303
temporary-20200110105303 - © Google Street View

Dans les prochaines semaines, des milliers de clefs d’automobiles vont changer de mains. Au revoir la vieille bagnole. Bonjour la rutilante nouvelle voiture. Le salon de l’auto ouvre ses portes au public ce vendredi. Tous les constructeurs y présenteront leurs gammes et mettront en avant toutes les nouveautés dont disposent leurs véhicules. Mais, pour les petits garagistes indépendants qui achètent et revendent des véhicules d’occasion, la période du salon n’est évidemment pas la plus facile.

Dans son petit garage situé le long de la Nationale 5 à Gerpinnes, Olivier Bouteux rentre un des derniers véhicules d’occasion qu’il a acheté. Il va le remettre en état avant de le proposer à la revente. Mais pendant la période du salon, les constructeurs offrent des primes à la reprise sur lesquelles Olivier est incapable de s’aligner : "Ils annoncent des prix à tomber à la renverse et on ne sait pas le faire. Vous venez en le poussant à l’agence, le véhicule ne tourne plus, le moteur est en panne et on vous le reprend pour 1.500 euros. Pour nous ce n’est pas possible. Nous n’avons aucune aide à ce niveau-là."


Autre souci pour ce petit indépendant : la période des fameuses "conditions salon", proposées par les constructeurs, est de plus en plus longue.

Mais l’avantage qu’Olivier Bouteux aura toujours, d’après lui, sur les grands réseaux de concessionnaires, c’est la confiance de sa clientèle vis-à-vis de son travail et de ses services : "Un bon boulot et je pense que les clients reviennent. On récupère quand même beaucoup de clients qui viennent de grosses agences où ils ne sont plus qu’un numéro. Il faut travailler dans la confiance avec son client."

Le salon de l’auto, c’est à Bruxelles dès ce vendredi 10 janvier et jusqu’au 19 janvier. Accessible chaque jour de 10h30 à 19h00 sauf les 10, 13 et 17 janvier jusqu’à 22h00.

Le salon de l'auto a été ouvert au grand public ce vendredi 10 janvier (reportage JT):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK