La Louvière : un château d'eau flambant neuf

La base de la nouvelle cuve est prête à être hissée dans le château d'eau
3 images
La base de la nouvelle cuve est prête à être hissée dans le château d'eau - © Sarah Devaux

C’est un chantier de grande ampleur qui a démarré à La Louvière. Il faut rénover un château d’eau, celui du Tierne-du-Bouillon. Une grue gigantesque est déployée. Mais pourquoi ces travaux sont-ils nécessaires? Eléments de réponse.

Lifter un ouvrage de 1920

C’est un ouvrage vieux d’un siècle. Un château d’eau monumental. 800 mètres cubes qui approvisionnent la région de La Louvière. Un volume qu’il a d’abord fallu vider. Jean-François Bourlard, le responsable du chantier pour la société BAGETRA, nous explique : "via un système de by-pass. En 5 heures, les équipes de la Société Wallonne des Eaux sont parvenues à vider entièrement le château d’eau pour nous permettre de travailler dès le 1er jour du chantier."

Des chiffres qui donnent le vertige

Car il y a du travail. Une grue de 400 tonnes s’active au-dessus du château d’eau. Elle doit hisser le toit, démonter l’ancienne cuve et en insérer une nouvelle. Le tout en 4 jours. Et c’est là tout le challenge pour Jean-François Bourlard. "Nous devons hisser le toit en une fois et le déposer sur le côté pour les démanteler ensuite. L’ancienne cuve sera elle aussi démantelée pour laisser la place à une neuve. Tout cela sera fait en une seule et même journée pour éviter de perturber la distribution d’eau."

Pas d’interruption de l’approvisionnement en eau

Pourtant, l’eau continue de couler dans les robinets des riverains. Benoît Moulin de la SWE, nous explique comment : "grâce à l’inter-connectivité des châteaux d’eau. Un château d’eau récent de Bois d’Haine est relié au château d’eau en chantier pour continuer d’alimenter le réseau et donc les riverains."

Mais c’est tout le réseau de distribution d’eau louviérois qui fait peau neuve. Depuis les canalisations, jusqu’aux châteaux d’eau. Des travaux qui ont démarré voici plusieurs années. Fin de la majeure partie de ce chantier, ce vendredi. Le château d’eau sera alors à nouveau opérationnel. Montant de l'opération : 800.000 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK