La Louvière: le plan de rénovation de la ville s'élargit

Du changement en perspective à La Louvière : la commune lance une nouvelle phase de son plan de rénovation urbaine. La première a débuté il y a 10 ans. Elle concernait surtout le centre-ville. Mais aujourd'hui, ce périmètre est élargi.

Focus sur les entrées de la ville

Jusqu'ici les travaux étaient concentrés sur les espaces publics du centre-ville. On pense à la place Maugrétout, la place Communale, le quartier Abelville ou les abords du Point d'Eau, par exemple, qui ont subi un sérieux lifting.

Ces rénovations concernaient une zone de 90 ha, on passe aujourd'hui à une zone de 200 ha.
 

"On met l'accent sur les entrées de ville ", précise Jean Godin, l'échevin de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme de La Louvière. "D'une part, l'entrée Nord, rue de la Croyère, en sortant de l'autoroute; d'autre part, l'entrée Ouest, en venant d'Houdeng. 16 000 véhicules y passent tous les jours donc vous imaginez l'importance de ces deux zones en termes d'image. Sans compter que c'est là que les besoins se font le plus sentir."

Premiers coups de pelle en 2019

Une première phase dite d'étude a été lancée. Concrètement : les Louviérois et les usagers - ceux qui viennent à La Louvière pour déposer leurs enfants à l'école, travailler ou venir faire des courses par exemple - vont pouvoir donner leur avis sur les aménagements à réaliser en priorité via une enquête toute-boîte et sur le site internet de la ville.

Cette première phase se clôturera le 31 mars prochain. Ensuite, il faudra collecter ces informations, les analyser, les transformer en projets à transmettre au gouvernement wallon pour obtenir une partie des fonds. Probablement en 2018. Les premiers coups de pelle ne sont pas attendus avant 2019.

A noter que ces travaux seront cofinancés par la Région Wallonne, la ville de La Louvière et l'Union européenne via le FEDER, le Fonds Européen de Développement Régional. La première phase a coûté 56 millions d'euros.

Vous êtes Louviérois et vous voulez donner votre avis? C'est ici!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK