La Louvière, avec plus de 100 nationalités, est un modèle d'intégration

Illustration
Illustration - © rtbf.be - Daniel Barbieux

La Louvière est une commune qui a connu beaucoup d'immigration. Près d’un citoyen sur cinq est de nationalité étrangère. C'est deux fois plus qu'à l'échelle de la Belgique. Pourtant, selon les professionnels du secteur, la cité des loups fait aujourd’hui figure de modèle d'intégration.

A La Louvière, près de 100 nationalités différentes se côtoient tous les jours sans problème majeur. Il y a, notamment, des Italiens, des Français, des Turcs, des Congolais, des Espagnols, des Grecs, des Marocains ou encore des Algériens qui vivent tous dans un modèle d'intégration réussie. C’est en tous cas ce que prétend Bruno Scala, président du Centre Régional pour l'Intégration des personnes d'origine étrangère. Pour lui, "on va dire qu’on a une histoire très importante au niveau de la région du Centre avec les mines de charbon et il y a donc un historique qui est important. Cet historique s’est construit au fil des années avec un grand travail des associations qui sont vraiment en lien direct sans laisser des écarts s’installer. "

Chaque année, une cinquantaine d'apprenants s'inscrivent ainsi aux cours de français et de citoyenneté de l'association " Symbiose ". Mais environ un tiers des inscrits ne va pas au bout du processus. Car rien n'est jamais vraiment acquis comme le précise Hélène Tenace de l'asbl " Symbiose " : " Parfois, c’est une expulsion ou un retour au pays. Ou alors ils arrêtent parce qu’il y a une démotivation par rapport aux cours. Parfois, plus heureusement, ce sont des gens qui trouvent de l’emploi. On a par exemple un couple d’Iraniens parfaitement bien implantés chez nous qui parlent couramment le français et qui ont un emploi. "

Et Hélène Tenace d’insister en précisant qu’il y a quand même pas mal d’exemples de ce type qui prouvent que, à La Louvière comme ailleurs, si on y met les moyens, l’intégration n’est pas vouée à l’échec.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK