La Louvière: Abu et Maxime entament un parcours de migration à l'envers

Les deux louviérois vont parcourir plus de 7000 kilomètres à pied.
Les deux louviérois vont parcourir plus de 7000 kilomètres à pied. - © Jérémy Audouard

Deux amis originaires de la région de la Louvière se lancent dans un défi hors du commun: ils comptent rejoindre la Côte d’Ivoire…à pieds ! Au total, cela représente plus de 7000 kilomètres et entre six et huit mois de voyage. Cette initiative baptisée "Sens inverse des migrants" vise à mieux comprendre le vécu des personnes qui tentent de rejoindre l'Europe. Aujourd'hui, après une marche de quarante kilomètres, Abu et Maxime ont fait étape en région louviéroise dans un centre d’intégration. Après une courte nuit, ils peuvent enfin poser leur gros sacs à dos. Maxime marque déjà un peu le coup: "C'est plus dur que je pensais au départ, assez dur", concède le jeune homme. Leur périple a commencé samedi à Bruxelles, par le centre fermé 127 bis et le parc Maximilien. "Le parc est assez glauque", explique Maxime. "Les gens dorment un peu partout par terre, certains sur des cartons. Et ça ne sent pas très bon".

"Il faut davantage être à l’écoute des migrants", voilà leur message. En Côte d’Ivoire, ils vont d’ailleurs créer une ASBL pour sensibiliser et avertir ceux qui voudraient rejoindre l’Europe. Qui est loin d'être l'El Dorado rêvé, comme l'explique Abu. "Tout ce qu'ils voient sur internet, ce n'est pas vraiment la réalité. Mieux vaut donc réfléchir à deux fois avant de prendre la route pour venir ici. Et ne pas mettre leur vie en danger". 

Après une heure d'échange au centre d'intégration, c’est déjà le moment de repartir et de se dire au revoir...Prochaine étape: Chapelle-lez-Herlaimont, en attendant la Côte d'Ivoire dans quelques mois.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK