L'entretien printanier des jardins doit tenir compte de la nidification des oiseaux

Le centre de revalidation de l'Aquascope de Virelles reçoit beaucoup de victimes des entretiens de jardin printaniers
Le centre de revalidation de l'Aquascope de Virelles reçoit beaucoup de victimes des entretiens de jardin printaniers - © rtbf.be - Sarah Devaux

Avec les beaux jours qui reviennent, vous êtes sans doute tenté de remettre le nez dans le jardin. Première tonte de la pelouse, entretien des parterres et des haies : au printemps, il y a souvent du boulot. Mais cela ne doit pas vous faire oublier d’être attentif aux oiseaux. Pour ces derniers, c'est la période des amours et il vaut donc mieux éviter de tailler les arbres et les haies, sous peine de faire des victimes dans les nids.

Au centre de revalidation pour animaux sauvage Creaves de Virelles, on connaît bien le problème. Deux bébés merles y sont arrivés il y a quelques semaines. Ils sont tombés du nid et c'est l'un des risques quand on taille un arbre ou une haie à cette période de l'année. Mais ce n'est pas le seul selon Sébastien Pierret, conservateur à l'Aquascope de Virelles : "Bien souvent, on peut détruire les branches porteuses pour le nid ou faire tomber le nid avec des œufs qui peuvent casser. Les parents peuvent avoir très peur et abandonner les jeunes. Donc ça ce sont les gros dangers et nous il nous arrive régulièrement ici des nichées complètes qui sont tombées du fait d’une taille intempestive de haies".

Des oisillons arrivent souvent en mauvais état, ce que constate régulièrement Corinne Stevens, la vétérinaire du centre : "Bien entendu, il peut y avoir de graves traumatismes s’ils tombent de haut : des fractures d’ailes, des fractures de pattes et chez des petits comme ça, c’est très difficile à traiter".

Mais alors, quand peut-on sortir taille-haie et sécateur sans risquer de perturber la nidification ? De préférence, selon Sébastien Pierret, au sortir de l'hiver ou à la fin de l'été : "Puisque la nidification entre la construction du nid, la ponte, la couvaison, l’élevage des jeunes qui restent au nid, ça fait vite deux mois et demi. Et, bien souvent, les espèces les plus communes de nos jardins vont faire deux voire trois nichées par an".

A Bruxelles, l'élagage ou l'abattage d'arbre avec des engins motorisés est d'ailleurs interdit entre le 1er avril et le 15 août. En Wallonie, seuls les agriculteurs sont soumis à cette restriction.

Et si vous trouvez un oisillon tombé du nid ou blessé, vous pouvez vous adresser au centre de revalidation Creaves de Virelles en appelant le 0476 94 22 25.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK