L'ADA, les Chinois savent pourquoi!

Les distributeurs chinois découvrent l'art du brassage.
3 images
Les distributeurs chinois découvrent l'art du brassage. - © Sarah Devaux

Les bières belges ont décidément la cote auprès des Chinois! La Chine est d'ailleurs le premier consommateur de bières belges en Asie. Les marques bien connues comme la Duvel, la Leffe et la Hoegaarden ont le plus de succès, mais les petits brasseurs, aussi, plaisent. 

Exemple avec l'ADA, la bière de l'Abbaye d'Aulne, à Gozée. Les chinois l'apprécient et les exportations vers l'Empire du Milieu pourraient bien exploser dans les prochaines années. C'est en tout cas le souhait de la brasserie qui organisait un weekend de découverte et de dégustation pour une délégation chinoise.

Opération séduction
Autour du maître-brasseur, 17 distributeurs, venus des 4 coins de la Chine. L'ADA, ils la connaissent. Tous ici la commercialisent déjà dans leur pays. Mais l'objectif du jour, c'est de faire gonfler plus encore les exportations vers la Chine. "Le marché chinois est très important pour nous", explique Frédéric Colinet, maître-brasseur de l'Abbaye d'Aulne, "à terme, ça va représenter de 15 à 20% du chiffre d'affaire global. La Chine, c'est quand même plus d'un milliard potentiel de clients donc l'idée du jour c'est une opération séduction: on leur explique notre procédé de fabrication, la qualité de nos matières premières - ce qui justifie le prix des bières belges, bien plus élevé que les chinoises - et on finit par leur faire goûter notre gamme pour les inciter à en importer plus."

La main à la pâte

Les Chinois brassent, goûtent: une 'Chérie' par-ci, une 'Cuvée Royale' ou un 'Premier Cru' par-là. Les 6 bières brassées à l'Abbaye d'Aulne sont testées. Et visiblement, ça plait: "Evidemment que j'aime ça, commente un distributeur pékinois, surtout que c'est la 1ère fois que je viens ici. C'est très intéressant! ". "On ne connait pas bien le processus de fabrication des bières belges en Chine. Du coup, c'est sympa! ", précise cette autre femme d'affaire chinoise.

Objectif: quadrupler les exportations

Opération séduction réussie visiblement. Reste à voir son impact sur le carnet de commande. Pour l'instant, l'Abbaye d'Aulne exporte chaque année 5000 hectolitres à l'étranger, dans 22 pays. Mais c'est la Chine qui reste le plus gros importateur d'ADA. L'objectif est fixé à 20 000 hectolitres (tous pays confondus) dans les prochaines années, soit 4 fois plus qu'actuellement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK