Jeanne et César: "pour nos 100 ans, on fera un tour en carrosse"

Les doyens de Flobecq, 191 ans à eux deux
Les doyens de Flobecq, 191 ans à eux deux - © GUillaume Guilbert

Flobecq et Montigny-le-Tilleul sont les communes du Hainaut où l'on vit le plus vieux. 7% de la population a dépassé l'âge de 80 ans. Dépassé de très loin, parfois. Jeanne et César sont connus "comme le loup blanc" à Flobecq. Toujours en vadrouille, dans leur petite voiture, malgré leur grand âge. 95 ans pour elle, bientôt 97 pour lui. Rencontre décontractée. 

"Sur celle-ci, j'étais encore jeune, hein? C'était à nos 70 ans de mariage..." Jeanne nous montre quelques photos, prises aux "grandes occasions". Sa rencontre avec César remonte à la période de la guerre. "On allait à Grammont à vélo, au cinéma. Parfois il venait me voir à cheval, il habitait dans une ferme". Ils se marient en 1941. "J'avais 20 ans et lui 22". Originaire d'Everberg, le couple s'installe un peu plus tard à Flobecq. Jeanne tient pendant plusieurs années une épicerie. Son mari? "il a été dans la patate toute sa vie!" explique-t-elle en riant. "Je vendais des plants de pommes de terre. Puis, après la récolte j'achetais aussi des pommes de terre, que je revendais à des grossistes". "Et il a conduit le bus de l'école pendant 25 ans aussi!", ajoute Jeanne. "Mais c'était pas en fraude, hein, c'était un vrai travail!" précise encore cette Flobecqoise haute en couleurs.

Le home: hors de question

Dans la commune, le couple est assez connu. Ils habitent la même maison "depuis toujours. En fait, on a construit cette maison-ci, et on y est resté. Elle n'est pas mal, pas vrai? On est heureux ici! On y restera jusqu'à la mort, si tout va bien..." Ceux qui se risquent à leur parler du home se font "remballer" aussi sec! "Nous sommes heureux ici, on reçoit qui on veut, on va encore où on veut. Nous retrouver cloîtrés dans un home, nous, on n'est pas d'accord!" Pour le coup, César, qu'on n'entendait pas beaucoup, s'énerve un peu: "Ah non, pas de home pour moi! j'aime le grand air!" Le grand air, c'est peut-être leur secret de jouvence, à tous les deux. "Quand il fait bon, César passe sa vie dehors. Il s'occupe de son jardin, de ses poules...et de moi quand il a le temps!" précise Jeanne dans un éclat de rire.

Les jeunes "de maintenant"

Il arrive que la vie "d'aujourd'hui" les dépasse un petit peu. "Ah, ça change beaucoup", admet Jeanne. "Les jeunes de maintenant...ils sont toujours en liberté! Et ils ont des machins comme vous, là, des Smartphones...Nous autres, on n'avait rien du tout. Juste un vélo!" Quand leurs petits-enfants viennent leur dire bonjour, ils leur conseillent "de prendre la vie comme elle vient. Et de travailler pour avoir un bel avenir". Et sinon? "Rien. On est heureux. Et on est encore là! Quand César aura 100 ans, on fera un tour en carrosse!"