Jean-Philippe Rivière est le nouveau bâtonnier de Tournai

Me Rivière est le nouveau bâtonnier du barreau de Tournai.
Me Rivière est le nouveau bâtonnier du barreau de Tournai. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Le monde judiciaire fait sa rentrée en ce 1er septembre. Et à Tournai, cette rentrée est marquée par un changement de bâtonnier. Jean-Philippe Rivière prend en effet la succession de Jean-Max Gustin à la tête du barreau. Et cela pour un mandat d’un an renouvelable une seule fois.

Âgé de 52 ans, Jean-Philippe Rivière  est un pénaliste connu pour avoir défendu les intérêts de Sabine Dardenne lors de l’affaire Dutroux. Mais l’homme est aussi un habitué de la Cour d’assises du Hainaut où il plaide régulièrement depuis son entrée au barreau en 1989. Il est le deuxième membre de la famille Rivière à devenir bâtonnier. Son papa, Gérard, ayant occupé la fonction entre 1980 et 1982.

Le bâtonnier a deux rôles. Un en interne, le second en externe. En interne, il doit veiller à ce que tout se passe bien entre les avocats de son barreau. En externe, il a un rôle de représentation des avocats à l’égard des magistrats, du monde politique et de la presse. "Ce n’est pas un titre honorifique, explique Me Jean-Philippe Rivière. Le bâtonnier a de grandes responsabilités. Cela représente une importante charge de travail. Il continue en effet d’assurer sa fonction d’avocat durant son mandat."

Jean-Philippe Rivière dirigera un barreau de Tournai composé d’un peu plus de 200 avocats. Notons que si le barreau de Tournai change de bâtonnier cette année, ce n’est pas le cas des autres barreaux du Hainaut. Mons et Charleroi devront attendre 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK