Jean-Luc Crucke s'applique le décumul intégral et quitte le conseil communal de Frasnes-lez-Anvaing

Jean-Luc Crucke quitte la scène politique locale.
Jean-Luc Crucke quitte la scène politique locale. - © Virginie Lefour - Belga

Une page va se tourner ce mardi soir à Frasnes-lez-Anvaing. Jean-Luc Crucke va officiellement quitter la vie politique locale, 30 ans après sa première apparition. Il ne restera même pas "simple" conseiller communal. L’homme fort du MR local explique ce choix par une volonté de se consacrer entièrement à son poste de ministre wallon des finances et du budget.

"Un bourgmestre se doit d’être présent dans sa commune, un député dans sa circonscription, et un ministre régional doit couvrir toute la Wallonie, explique-t-il. Je n’ai plus le temps matériel d’être un bon conseiller communal. Et je n’entends pas, par ma présence, jouer le rôle de belle-mère pour cette jeune équipe désormais en place. Equipe à laquelle je souhaite le meilleur, entre travail et passion."

Ce retrait total de la politique locale n’est pas banal pour un ministre. Politologue à l’UCL Mons, Pierre Vercauteren confirme : "Sur le principe, c’est assez inhabituel. Pour les hommes politiques, l’ancrage local est un élément nécessaire dans leur trajectoire politique. Cela dit, étant donné qu’il y a une pression de plus en plus forte pour éviter le cumul des mandats, on a effectivement des réactions de ce type qui commencent à se manifester. Dans le cas présent, c’est une position assez radicale. Mais ça ne l’empêchera pas de revenir dans la vie politique locale par après."

En attendant, le conseil communal de Frasnes-lez-Anvaing - sans Jean-Luc Crucke - sera dirigé ce mardi soir par la bourgmestre Carine de Saint-Martin.

Journal télévisé 13/09/2019

Le casting du nouveau gouvernement wallon dont fait partie Jean-Luc Crucke.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK