Ixelles: jets de pierre et tension dans le quartier Matonge

La police venue arrêter un dealer a fait face mardi après-midi à une résistance musclée : 100 personnes sont venues le défendre face aux policiers.

Les agents ont dû appeler des renforts pour pouvoir quitter les lieux. "Le deal de stupéfiants est surtout contrôlé par des bandes urbaines. Matongé est un territoire commercial que se disputent parfois plusieurs bandes, explique Willy Decourty (le bourgmestre d'Ixelles). Ce qui explique des bagarres entre eux. Mais dans ce cas-ci, il y a eu plutôt une solidarité vis-à-vis du dealer arrêté."

Les tensions ne sont pas fréquentes mais cela arrive de temps en temps. "Il y a une quinzaine d’années, nous rappelle le bourgmestre, Matonge était devenue une zone de non-droit dans laquelle plus aucun policier ne mettait les pieds. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, la preuve ! Une antenne de quartier a été installée, les policiers patrouillent, des contrôles ont lieu… Mais ici, je le répète, on a assisté à un phénomène de regroupement solidaire."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK