Indiaca : des championnats du monde en Hainaut dans deux ans

Qu’est-ce qui est jaune, qui a des plumes rouges et qui va bientôt placer Leuze-en-Hainaut sur la carte du monde ? C’est l’indiaca. Un sport qui vient d’Amérique latine. La Ville de Leuze-en-Hainaut et les clubs de Leuze et Basècles vont organiser des championnats du monde en 2023. "Ça vient du Brésil, détaille Arnaud Clerx, président et entraîneur de ces clubs. A l’origine, ça s’appelle la "pétéca" et ça se joue comme le beach-volley, à deux contre deux. Mais quand c’est arrivé ici en Europe, ça a été un peu modifié, et donc, à 90% ce sont les règles du volley, avec cinq joueurs de chaque côté, avec une réception, passe, attaque."

Une fédération d’Indiaca en Inde

L’indiaca est représenté au Luxembourg, en Allemagne. Il existe aussi beaucoup de pratiquants en Estonie. La Suisse, la Pologne et le Japon enregistrent aussi un nombre croissant de participants. "Et l’Inde vient de créer sa propre fédération", précise notre interlocuteur.

2 images
© PW – RTBF

Dans deux ans, Leuze-en-Hainaut en organisera les championnats du monde et accueillera huit nations, qui pourraient être représentées par une cinquantaine d’équipes, soit environ 300 joueurs qui se déplaceront dans la cité bonnetière pendant une semaine compète pour s’affronter. Les clubs de Leuze et Basècles se préparent eux aussi à cet événement et ils forment la relève avec la création d’une équipe de jeunes. L’indiaca est accessible dès neuf ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK