Ils ont changé de vie (1/5): Pierre, de fonctionnaire à éleveur de chèvres

Pierre Van De Wiele, de fonctionnaire à éleveur de chèvres
Pierre Van De Wiele, de fonctionnaire à éleveur de chèvres - © Tous droits réservés

Fonctionnaire au service public fédéral Mobilité à Bruxelles, Pierre Van De Wiele a décidé, il y a 3 ans, de se lancer dans l'élevage de chèvres.

Installé à Gaurain, près de Tournai, il s’occupe d’une trentaine de chèvres afin de produire fromages et autres yaourts qu’il vend ensuite à des commerçants et sur les marchés. Un changement de vie qu’il ne regrette pas. "C’est plus vert que mes anciens bureaux. Mes collègues sont aussi différentes. Elles sont moins bavardes mais ont du caractère aussi", rigole Pierre.  

 Accompagné de sa compagne, maraichère sur l’exploitation, ils ont retrouvé du sens dans leurs vies professionnelles. "On sait pourquoi on se lève. Je suis d’ailleurs obligé de me lever. Sinon, au niveau des chèvres et du lait, on a des soucis. Mais quand mes clients me disent que mes fromages ou mes yaourts sont bons, je sais pourquoi on travaille. "

 Et malgré la pénibilité du travail et des vacances qui se résument désormais à une semaine par an, il ne regrette rien. "C’est pas beaucoup et c’est aussi une des grosses différences par rapport à mon ancienne vie. J’avais 26 jours de congés, sans compter les récups", se souvient-il. " Mais avant, j’attendais impatiemment ces jours de congés. Alors qu’aujourd’hui, cela ne me manque pas du tout. C’est sur que ponctuellement, par exemple après un carnaval, le lendemain je dois me lever".

Un choix de vie qui sera bientôt définitif. Dans quelques mois, sa pause carrière dans l’administration prendra fin. Il faudra donc se décider : Quitter, ou non, son rassurant poste de fonctionnaire. "J’adore ce que je fais maintenant. J’ai vraiment envie de continuer mon aventure. Je vais donc quitter cette petite sécurité. Et on verra bien ce que l’avenir nous réserve".  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK